Scrubs

Scrubs

Chaîne : NBC, ABC pour la dernière saison
Date de création : 2001
Statut : Terminée (2010)
Nombre de saisons : Neuf saisons

Critique initialement écrite le 22/02/2013

Synopsis

C’est l’histoire de notre ami JD (John Dorian), interne à l’hôpital du Sacré Coeur, un grand gamin partant très souvent dans ses délires en fixant le coin supérieur droit de votre écran, vous faisant partager un peu son ressenti grâce à sa voix off. Il est accompagné de son coloc’, collègue et surtout meilleur ami Turk, avec qui il partage une relation… super extra méga fusionnelle. Franchement si se marier avec son meilleur poto était possible, ça serait déjà fait pour eux, tellement ils sont inséparables. Turk est en couple avec Carla, infirmière à l’hôpital. Elle est gentille mais c’est elle la chef, alors faut pas l’emmerder ! JD, quand il est arrivé à l’hôpital, a fait la rencontre d’une grande blonde, Elliot, sur qui il flashe immédiatement. Niveau mentors, on a le Dr Perry Cox (Perry étant l’abréviation du prénom Perceval… On ose vraiment appeler des gens Perceval ?! Big up à Kaamelott), maîtrisant l’art du monologue ruinant ta vie à de la merde à la perfection, aimant bien se foutre de la gueule de JD, mais qui au fond l’apprécie beaucoup. Nous avons aussi le Dr Bob Kelso, qui est le directeur du service, mais qui avec un porte monnaie ric rac et de grosses responsabilités se fait souvent critiquer pour sa gestion du service, d’ailleurs il se fight souvent avec Perry, notre petit vieux. Et enfin, nous avons le concierge (ne cherchez pas son prénom, il n’en a pas), n’hésitant pas à embêter le petit JD ; parce que notre concierge, il se fait un peu chier avec son boulot, alors il va s’amuser à changer d’identité, toussa toussa.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique d’une dizaine de secondes nous montre simplement les personnages faisant leur boulot. La musique accompagnant le générique est très sympa, et je pense que toute personne ayant vu la série a au moins chantonné une fois la chanson ! Un générique sans fioritures, simple et efficace. Niveau bande originale, on nous balancera des titres bien connus des années 90/2000, des morceaux pop et rock incontournables (y a du Keane dedans <3). Scrubs, c’est aussi une des seules séries dont je vous accorde le droit de la regarder en version française, le doublage est très bon, et pour cause, vous reconnaîtrez sûrement la voix de JD qui n’est autre que celle de Fry dans Futurama, ce qui renforce son côté de débile qu’on aime tant. Le jeu d’acteur est quant à lui de bonne qualité aussi, car malgré le fait que ce soit une comédie, ils arriveront aussi à nous émouvoir. D’ailleurs, la série a failli être une sitcom, avec rires enregistrés tout ça, on a échappé au pire ! Alors malgré que le peu de décors fasse sitcom, la façon de filmer ne l’est pas, et on est contents de pas entendre des débiles rire à la première connerie que JD fait !

Mon avis

La série est presque immédiatement addictive, quelques épisodes suffisent pour faire accrocher au concept de la série. Les cinq premières saisons sont excellentes, variant les gags dans le but de nous distraire. Mais c’est à partir de la saison 6 que la série se dégrade au fur et à mesure, où les personnages principaux s’en vont un par un, pour nous laisser avec des internes pas trop trop intéressants ni drôles, à part Denise la peste, pas grand chose à en retirer. La série ne nous déçoit pas complètement dans sa fin de vie, puisque l’on assiste au départ des personnages de la manière dont on l’aurait voulu dès le départ. Heureux, ensemble, prêts à faire leur vie ailleurs.
Scrubs, c’est quand même le genre de comédies qu’il manque un peu aujourd’hui dans les networks (les grandes chaînes non payantes) américains. C’est absurde, les personnages sont géniaux, c’est drôle, y a que du bon.

(Ca doit être ma critique la plus courte de tous les temps, je sais pas ce qui s’est passé ce jour là xD)

En bref

Pour résumer, Scrubs est une des plus grandes comédies de la décennie, sachant user des délires de JD et de la satire de certains personnages à la perfection. Ils arriveront à nous faire pleurer dans les moments d’émotion, mais surtout à nous faire rire tout au long (ou presque) de la série. Malgré les dernières saisons très moyennes, les premières rattrapent le tout et font de Scrubs une série unique et sans prétention. Des personnages très attachants, des relations amicales comme on aimerait en avoir plus dans une vie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s