American Horror Story

American Horror Story

Chaîne : FX
Date de création : 2011
Statut : En cours
Nombre de saisons : Cinq saisons, renouvelée pour une sixième saison

Critique initialement écrite le 28/02/2013

Synopsis

American Horror Story est une anthologie, c’est-à-dire que chaque saison a une nouvelle histoire, avec de nouveaux personnages. La particularité de la série est de conserver une bonne partie des acteurs le long des saisons.

Mon avis, synopsis des saisons, générique, OST et jeu d’acteur

Dans la saison 1, on découvre une ambiance lugubre, celle d’une maison hantée. Jusque là, rien d’extraordinaire me direz vous, sauf que la manière dont est traitée cette ambiance est vraiment réussie.
La famille Harmon emménage dans cette maison pas comme les autres, histoire de reprendre leurs vies à zéro, après que le père ait trompé sa femme, et que sa femme elle, ait fait une fausse couche. Ils se retrouvent avec la boniche de la maison qui est prête à reprendre du service après que le précédent propriétaire s’est fait tué par son boyfriend. Et la femme de ménage en question, c’est l’excellente Frances Conroy, la mamounette de Six Feet Under. Enfin il y a la boniche vieille, mais les hommes la voient encore sous sa forme de jeunette, et elle a tendance à ne pas les laisser de marbre : ouais la bonne elle fait le ménage en porte jarretelles et tout le bazar, normal.
Ben, le papa Harmon, est psychiatre. Il bosse à domicile, et a pour patient un certain Tate (Evan Peters miam mioum miam miam mioum slurp), un ado qui devient pote, enfin un peu plus que pote, avec la fille Harmon, Violet (connasse, he’s mine). Et évidemment plein de soucis commencent.


Dès le générique, on nous emmène vers un truc glauque: une musique super flippante mais excellente, des images pas très saines. Un très bon générique correspondant à l’ambiance générale de la saison.
American Horror Story mélange « horreur » (j’ai jamais flippé plus que ça mais c’est pas les Bisounours non plus), drama, thriller, et cul. Eh oui, et tout ce beau p’tit mélange forme une bien belle série malsaine mais vraiment agréable à suivre.
Alors oui en règle générale dans cette saison, l’histoire a tendance à partir un peu dans tous les sens, mais elle est intéressante, et surtout la psychologie bancale des personnages est intéressante. Malgré un espèce d’happy end bizarre à la fin, j’ai beaucoup apprécié cette saison, n’ayant jamais regardé de séries d’horreur à part celle ci pour le moment, ce fut un beau commencement pour moi !

On attaque la saison 2, s’intitulant American Horror Story : Asylum, qui se passe donc comme le nom l’indique dans un asile psychiatrique. Là encore, on a de quoi faire pour avoir une ambiance malsaine, glauque. Dès le nouveau générique, j’ai été encore plus pris aux tripes que dans toute la saison 1. Même musique, différentes images, qui font leur petit effet.
On prend les mêmes acteurs à peu de choses près, et on leur donne un nouveau personnage !
Il y a une nette différence entre les deux saisons, limite les gentils de la saison 1 deviennent méchants dans la saison 2 et vice versa.
On y découvre Soeur Jude, une bonne sœur dirigeant l’asile de manière assez… spéciale dirons nous. Son bras droit, Soeur Mary-Eunice l’aidera également dans sa tâche, épaulée par le Dr Arden, un ex-nazi (rien que ça) et du psychiatre Dr Thredson (interprété par Zachary Quinto, le méchant Sylar de Heroes).
Mon pauvre Kit Walker (miam mioum miam miaoum… désolé.) se fait enfermer dans l’asile après le meurtre présumé de sa meuf. Il y rencontrera Grace, une autre fille pas très nette.
La journaliste Lana Winters, jeune lesbienne, se fait enfermer justement pour avoir peut-être été un peu trop curieuse et pour la remettre sur le droit chemin. Beh oui, face à des bonnes sœurs, être lesbienne c’est maaaaaal ! La pauvre va donc subir un sort douloureux tout comme Kit et Grace.
Cette saison 2 a tendance à être plus simple à comprendre au niveau de l’histoire : on s’écarte moins (tout du moins au début). Oui parce qu’après, l’histoire devient un peu trop « WTF », en mettant un peu trop d’éléments chelous à la suite. Ce qui est dommage, mais malgré ça, on a une excellente saison, je la trouve même meilleure que la précédente, car elle a réussi à gommer certains défauts.

Sinon niveau musique, on se retrouve avec des jolies choses flippantes (forcément). Et le jeu d’acteur est vraiment très bon, mais vraiment. Ils ont des rôles vraiment pas faciles, notamment Jessica Lange qui joue le rôle de Soeur Jude dans la deuxième saison, passant d’un état à un autre, enfin je n’en dis pas plus, j’vous laisse la surprise !

Mises à jour

Article mis à jour le 30/01/2014 sur la saison 3

Avec cette thématique sur ce « couvent » de sorcières, j’aimais beaucoup l’idée. Le season premiere m’avait bien plu, mais plus les épisodes se suivaient, plus j’étais déçue. Ca restait toujours distrayant (apparemment ça doit faire partie des séries où je reste bonne cliente même si la qualité baisse), toujours très bien filmé, toujours aussi creepy, en commençant par la générique.
Le premier tort qu’a eu la saison je pense, c’est le fait de laisser Evan Peters en second plan dans cette saison. Il n’a pas servi à grand-chose le malheureux, alors que c’est l’un des acteurs clés du show. Il y avait clairement un vide à ce niveau là, après son personnage n’a pas été écrit de façon à ce qu’il soit très présent, au contraire des witches où l’on met clairement les nanas en avant cette saison.

Le deuxième, c’est que, malgré que j’adore Jessica Lange, et que j’aimais son personnage au début, je l’ai trouvé super chiant à force. Ca m’embête de dire ça mais c’est le cas. J’ai eu l’impression que cette saison le but de son personnage c’était de lui faire enfiler des belles robes pour faire parler les magazines de mode. Son personnage était au final assez répétitif en fait, je pense que c’est ça le problème.
Je pense aussi qu’il y a pas mal d’intrigues qui au final étaient « de trop » et n’ont pas mené à grand-chose, n’ont pas fait avancer l’intrigue.

MAIS il n’y a pas que des défauts dans cette saison ! A commencer par le personnage brillamment interprété par Kathy Bates, Madame LaLaurie (allez-y, vous pouvez vous la péter à prendre un accent pourri en disant son nom, c’est cadeau). Personnage très profond, qui balance entre la femme tortionnaire et cruelle, et qui parfois arrive à être « gentille », même envers Queenie (Gabourey Sidibe). Cette dernière a essayé de la raisonner a plusieurs reprises, avec plus ou moins de violence, notamment par rapport au racisme donc Madame LaLaurie fait preuve. J’ai trouvé ça vachement intéressant.

J’ai également beaucoup aimé les personnages de Misty Day (Lily Rabe) et de Myrtle Snow (Frances Conroy), originaux et attachants. De même pour Cordelia (Sarah Paulson). Le personnage de Zoe (Taissa Farmiga) n’était pas mal non plus mais à mon avis trop proche de ce qu’elle a pu interpréter en saison 1. Et bizarrement je n’ai pas complètement détesté Madison Montgomery (Emma Roberts). Pourtant à la base, elle a des traits de caractère que je déteste, mais son personnage essaye par tous les moyens de devenir la « Next Supreme ». Parce que c’est en gros le but de saison quand même, savoir qui va devenir la sorcière la plus puissante du couvent !

La saison est clairement en dessous des deux précédents, par une intrigue un peu trop dispersée et pas forcément pertinente par moments. Malgré cela, il reste de très bons passages, propres à American Horror Story, avec son OST mystérieuse et ses quelques personnages hauts en couleur.

En bref 

Pour résumer, cette série ne plaira pas forcément à tout le monde, mais si vous êtes amateurs de séries décalées, décalées dans le sens dérangeantes cette fois ci, de séries qui font un peu peur parfois, n’hésitez plus et regardez American Horror Story au plus vite !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s