Black Mirror 1×03 – The Entire History of You

Black Mirror 1x03

Critique initialement écrite le 26/04/2013

Attention spoilers ! Ne pas lire si vous n'êtes pas à jour... ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Attention spoilers !
Ne pas lire si vous n’êtes pas à jour… ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Résumé de l’épisode et mon avis

On arrive déjà au dernier épisode de cette première saison. Cette fois ci, on arrive dans un monde futuriste, mais plus proche de nous contrairement à l’épisode deux. Ici, on vit dans un monde où une puce est implantée dans le cou de toute la population, à quelques exceptions près. Cette puce stocke la mémoire de son propriétaire, tous ses souvenirs sont dans ce petit bidule. Ils ont la possibilité, à l’aide d’une petite télécommande, de revisionner ces souvenirs, ou encore de les montrer aux autres individus sur un écran.

On nous raconte alors l’histoire de Liam Foxwell, un jeune avocat (au chômage) passant un entretien d’embauche au début de l’épisode. Il revisionne l’entretien et n’est pas très confiant quant à ce futur boulot qu’il aurait pu avoir. Il rentre chez lui, où se trouve quelques proches et amis, dont sa femme, Fi, et un ami de Fi, Jonas. Ils dînent tous ensemble, parlent de tout et de rien, jusqu’au moment où Jonas fait plusieurs blagues pourries où seule Fi rigole, et raconte également qu’il aime bien revisionner les moments où il faisait crac crac avec ses ex.

Le dîner se termine, et Fi aimerait bien aller boire un verre, Jonas aussi, mais pas Liam, qui préférerait rentrer chez lui, voir si sa fille va bien. Officieusement , il n’a pas trop confiance en Jonas. Fi est déçue, Jonas aussi, mais le couple finit par rentrer chez eux, et Jonas de son côté. Une fois rentré, Liam accuse sa femme de l’avoir trompé. Il lui montre ces fameux moments du dîner où Fi est la seule à rigoler, et surtout ces regards qui en disent long qu’elle jette à Jonas, et avoir la froideur avec laquelle elle regarde son mari. C’est clair pour Liam, Fi couche avec Jonas.

Fi nie les faits, mais son mari n’hésitera pas à visionner des dizaines de fois ces moments. Liam en profite pour revisionner le moment où il rencontra Fi pour la première fois et où elle lui raconta son aventure avec un type à Marrakech. Et ce type, Liam se rend vite compte qu’elle parlait de Jonas. Elle avoue l’histoire, en affirmant que tout ceci n’avait duré qu’une semaine. Pourtant, lorsqu’elle rencontra pour la première fois Liam, elle disait que cette amourette avait duré un mois. Elle se mélange les pinceaux, Liam commence tout doucement à s’énerver. Elle avoue maintenant qu’en réalité, son aventure a duré six mois avec Jonas, mais que c’est du passé. Beh oui, c’était y a des années, pourquoi Liam l’emmerde avec ça ?

Parce qu’il pense que l’histoire entre eux deux n’est pas finie. Liam va alors continuer à harceler sa femme en montrant différents moments de la soirée, tout en buvant un peu trop. Il va alors chez Jonas, même si sa puce lui dit de ne pas conduire dans cet état. Peu importe, il y va, menace Jonas. Il le force à supprimer tous les souvenirs qu’il a de Fi, ce qu’il fait à contre-coeur. Liam rentre chez lui, parle à sa femme et ses souvenirs de l’heure précédente passent sur l’écran de leur chambre. Fi n’accepte pas ce qu’il vient de faire, mais finit par s’excuser de cette tromperie. C’est trop tard pour Liam, qui demande à visionner la nuit où Fi a couché avec Jonas, tout en lui demandant si son enfant est de lui ou pas. Ce silence fera comprendre à Liam la vérité. Il visionne quelques bons souvenirs qu’il a eu avec sa femme, avant d’aller ôter la puce qu’il a dans le cou avec une lame de rasoir et une pince. Et c’est là que le titre de l’épisode prend tout son sens.

Contrairement aux épisodes précédents où l’on avait une « fausse happy ending », ici l’épisode se finit très clairement mal pour notre personne, qui une fois de plus, à cause de la technologie, a sa vie ruinée. L’épisode est plus réaliste (pas autant que le premier), et une critique de la progression extrêmement rapide de la technologie est faite. Eh oui, peut-être que d’ici une dizaine d’années, tout le monde aura une puce dans le cou, et qu’une forme de discrimination s’établira contre ceux qui n’en possèdent pas, comme dans l’épisode. Cette technologie a des avantages, mais ici on montre les énormes inconvénients, qui modifient complètement le cours de la vie qu’ils auraient du avoir sans ce truc.

J’aime beaucoup le fait que l’on nous mette en garde de cette manière. Je me suis prise de compassion pour ce pauvre Liam, en suivant sa triste descente aux enfers, au point de ne plus vouloir aucun souvenir. Maintenant j’ai trouvé les cinq premières minutes un peu inutiles. D’accord on nous présente par la suite à quoi sert la puce, mais si on n’évoque plus du tout cet entretien, pourquoi commencer l’épisode par ça ? Je pense que commencer par Liam visionnant des souvenirs de manière aléatoire aurait été plus judicieux.

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n'étais pas à jour !

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n’étais pas à jour !

En bref

Encore une fois, malgré que l’épisode ne m’a pas autant passionné que les autres, il était tout aussi intéressant à suivre, et je confirme une fois de plus que Black Mirror arrive d’une manière exceptionnelle à nous mettre face à des situations possibles actuelles (épisode 1) ou futures (épisodes 2 et 3). Et c’est ça le plus important ; que ferions-nous dans ces situations ? Là est toute la question de Black Mirror.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s