Black Mirror 2×02 – White Bear

Black Mirror 2x02

Critique initialement écrite le 30/04/2013

Attention spoilers ! Ne pas lire si vous n'êtes pas à jour... ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Attention spoilers !
Ne pas lire si vous n’êtes pas à jour… ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Résumé de l’épisode et mon avis

Un nouvel épisode de Black Mirror, encore différent de ce qu’on a pu voir jusqu’à maintenant. L’épisode commence sur un plan de Victoria Skillane, une jeune femme, se réveillant brutalement, ne se souvenant d’absolument rien. Elle est sur une chaise, porte des bandages autour des poignets, comme si elle était attachée avant. Elle n’est plus attachée, elle commence donc à se lever. Elle est dans une petite chambre, avec en face d’elle une télévision diffusant des images brouillées un peu bizarroïdes. Elle se regarde dans le miroir, on y voit le visage terne d’une personne exténuée.

Elle voit qu’à ses pieds se trouvaient plein de médicaments. Elle pense avoir tenté de se suicider. Elle sort de cette maison, où elle est toute seule. Elle a au passage éteint deux télévisions diffusant ces images cheloues. Dans le quartier où elle se situe, Victoria se retrouve encerclée au milieu d’une centaine de personnes la prenant en vidéo avec leurs téléphones portables. Tous la suivent au beau milieu de la ville. Forcément, la jeune femme panique, slalomant entre les gens, tous complètement captivés par leurs téléphones. C’est alors qu’elle arrive à une station service où une autre jeune femme s’y trouve. Elle s’appelle Jem, et elle est accompagnée d’un homme, Damien. Tous les trois commencent à se faire courser par ces espèces de zombies que sont ces personnes complètement manipulées. Ils se cachent en essayant de ne pas se faire tirer dessus par un personnage masqué.

Damien se fait tirer dessus, un coup qui lui sera fatal. Victoria et Jem continuent de s’enfuir et sont récupérées par un autre homme s’appelant Baxter. Pensant être « sauvées », elles ne se méfient pas de l’homme, sauf que ce dernier les emmène dans une forêt, et piège les nanas. Ce dernier attache Victoria, mais Jem arrive à s’enfuir. Elle va bientôt se faire embrocher la tête par une perceuse qu’elle avait mis dans son sac, mais Jem revient à temps pour tuer l’homme masqué. Elles continuent leur fuite. Elles apprennent que la population est manipulée par un récepteur s’appelant White Bear, et elles vont donc chercher à le détruire. Elles se font rattraper par deux hommes, dont un avec un fusil à pompe. Victoria va réussir à prendre ce fusil et tirer sur l’un d’eux. Sauf que ce qui s’échappe du fusil, ce sont des confettis.

Le mur s’ouvre sur un public qui applaudit les gens sur la scène, c’est à dire Victoria, Jem, Baxter et tous les autres ayant participé à ce complot. Car oui, tout ceci n’était qu’une mise en scène, une mascarade pour piéger Victoria. Ils installent Victoria sur une chaise et lui rattachent les poignets. Baxter se lance dans un discours en expliquant tout ce délire à Victoria, qui elle ne comprend rien et qui est complètement traumatisée par l’expérience.

Etant donné qu’elle ne se souvient de rien, Baxter explique qu’elle est accusée d’avoir enlevé une gamine de 6 ans, et que tout cette mise en scène, c’est sa sentence. Des hommes placent Victoria, toujours sur sa chaise dans une espèce de remorque en verre. Une marche de la honte commence pour elle, des centaines de personnes lui lancent des tomates, la huent et la traitent de tous les noms.

Les hommes finissent par la replacer là où elle était au début de l’épisode, dans cette maison. Baxter dépose des médicaments par terre, rallume la télé, et branche un dispositif sur la tête de Victoria. La pauvre comprend bien maintenant tout ce qui se passe. Ils lui font vivre cette épreuve encore une fois. Baxter coche une nouvelle case du calendrier, où l’on voit que ce n’est pas la première qu’elle subit cela. Depuis des semaines et des semaines, tous les jours, sans s’en souvenir à chaque fois, elle vit cette douloureuse épreuve. La fin de l’épisode montre des flashbacks de Baxter disant au public ce qu’il faut faire pour que Victoria y croit jusqu’au bout, avant de commencer ce piège affreux.

Cet épisode était plus compliqué à comprendre que les autres. En effet, au début, on ne sait pas vraiment vers quoi on s’aventure, il faudra bien attendre les deux tiers de l’épisode pour comprendre enfin le pourquoi du comment. L’actrice jouant Victoria est d’ailleurs assez relou à la longue pendant cette première partie d’épisode, ne faisant que chialer. Mais on comprend ensuite pourquoi elle est comme ça, et son jeu est complètement justifié lorsque l’on sait ce qui se passe.

Encore une critique différente de ces Black Mirrors ne cessant de nous envahir, au point de manipuler 9 personnes sur 10 de la population. C’est une double analyse en réalité, à la fois celle des technologies face à leur évolution future, mais aussi par rapport au concept de la télé réalité, où le public joue aussi un rôle, celui de l’humiliation sans interruption de l’accusée. Ici, cette télé-réalité est liée à la justice, ce qui est absolument immoral. Et si d’ici quelques années, on se retrouvait à envoyer par SMS « 1 » ou « 2 » pour accuser ou innocenter quelqu’un ?

Pour moi, l’épisode fait aussi référence à la peine de mort. Le fait qu’elle soit assise sur cette chaise en bois pendant la dernière partie de l’épisode est une symbolique implicite de ce que peut être ce jugement.

Le fait qu’elle crie de toutes ses forces à la fin, et qu’elle souhaite qu’on la tue plutôt que de revivre ça une énième fois montre à quel point la société dans laquelle les gens évoluent est machiavélique et manipulatrice.

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n'étais pas à jour !

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n’étais pas à jour !

En bref

Cet épisode est au final très réussi, une fois que l’on comprend tout leur plan. Maintenant je pense que l’épisode a mis un peu trop de temps pour entreprendre l’explication, ce qui fait que certains pourraient lâcher l’épisode en cours de route (ça ne m’est pas arrivé, mais du coup j’étais un peu moins captivé par l’épisode au début par rapport aux autres).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s