Black Mirror 2×03 – The Waldo Moment

Black Mirror - The Waldo Moment

Critique initialement écrite le 01/05/2013

Attention spoilers ! Ne pas lire si vous n'êtes pas à jour... ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Attention spoilers !
Ne pas lire si vous n’êtes pas à jour… ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Résumé de l’épisode et mon avis

L’épisode nous fait rencontrer le personnage de Jamie Solter, un jeune homme de 33 ans n’ayant pas vraiment réussi sa carrière de comédien, excepté dans le personnage que tous les anglais connaissent, celui de Waldo, un avatar tout bleu (j’vous jure c’est pas Bill du Bigdil, mais en tout cas ça fonctionne pareil), prétendant que son émission est pour les enfants, alors qu’il en est rien puisqu’il interviewe des personnalités politiques avec humour.

Notre Jamie est un poil de cul dépressif quand même, tout ce qui lui reste, c’est son boulot, donc son personnage de Waldo. Un jour, l’homme qui possède les droits de Waldo, Jack Napier, propose à Jamie de participer à l’élection l’opposant aux candidats Gwendolyn Harris et Liam Monroe. Jamie est sceptique mais finit par accepter, n’ayant pas grand chose d’autre à faire avec son petit avatar. Jamie déambule dans les rues à bord de sa camionnette, où un grand écran se trouve sur la carrosserie, pour que tous les habitants voient Waldo s’exprimer, en demandant de voter pour lui.

Jamie finit par rencontrer Gwendolyn, ils se rapprochent et finissent par coucher ensemble le temps d’une nuit, puisque par la suite le « bras droit » de Gwendolyn demande à ce qu’elle ne revoit plus Jamie, car il risquerait de faire basculer sa carrière politique du mauvais côté ; elle applique ce conseil. Waldo procède à une espèce d’interview sur le plateau télé, où Gwendolyn et Liam sont présents. Liam s’acharne sur Waldo, dénonçant la stupidité de son personnage. Jamie subit l’arroseur arrosé, mais arrive à se défendre bec et ongles et à ce que le public le soutienne. Gwendolyn, elle, ne sait plus vraiment où se mettre. Jamie perd confiance en son personnage, demande qu’on ne vote plus pour lui, il quitte la camionnette. Les gens ne sont pas d’accord, ils le soutiennent, pourtant ça n’empêchera pas à l’un de ses partisans de le tabasser.

Le résultat des élections arrive : Liam remporte la victoire, mais Waldo est bel et bien second et Gwendolyn troisième. Jack reprend le personnage de Waldo que Jamie a bel et bien laissé tomber. A la fin de l’épisode, on a le droit à une ellipse (dont on ne sait pas la durée). Jamie est devenu SDF, et sur un écran dans la ville, il voit son personnage de Waldo faisant de la pub. Jamie pète un câble sur l’écran, se fait emmener par deux flics, et l’épisode se termine ainsi.

Voilà un épisode qui ne m’a pas autant emballé que les autres. Pourquoi ? Je n’étais pas aussi absorbée par l’intrigue, je la trouvais assez faiblarde par rapport à ce qu’on a pu voir jusqu’à présent. L’idée est bonne, comme d’habitude, et pourtant, l’épisode ne décolle pas. Y a pas un moment où l’on reste bouche bée devant notre écran, car on se doutait bien comment l’épisode se finirait. Pas de réelle surprise, et c’est dommage.

L’idée est donc bonne puisque des choses de ce genre ce sont déjà produites, vous avez peut-être déjà vu des élections communales où l’on pouvait voter pour un chien par exemple. Ici, le fait de mettre un personnage en pixels rend la chose plus intéressante à mon goût, puisque il y a bien une personne qui se cache derrière ce personnage. Cette personne parle, sans tabous, il est en quelque sorte caché derrière ce masque qu’est Waldo.

J’ai trouvé également intéressant l’ironie du sort que subit Jamie, en se faisant taper par quelqu’un qui le soutient à la base. Cette personne est tout simplement hypnotisé par les pixels, oubliant qu’il y a quelqu’un derrière eux. C’est en fait réellement de cette manière que l’on comprend son lien avec « Black Mirror ».

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n'étais pas à jour !

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n’étais pas à jour !

En bref

L’épisode critique tout simplement la politique d’aujourd’hui, qui a tendance à devenir un peu n’importe quoi par moments. Le pilot de la série faisait déjà un peu référence à ça, mais là je n’ai rien ressenti de spécial dans cet épisode, je n’ai pas accroché comme je le voudrais, mais je ne me suis pas ennuyée pour autant, ça reste Black Mirror, et y a forcément des épisodes qui nous plaisent plus, question de goûts !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s