Misfits

Misfits

Chaîne : E4
Date de création : 2009
Statut : Terminée (2013)
Nombre de saisons : Cinq saisons

Critique initialement écrite le 11/04/2013

Synopsis

On est donc en Angleterre, où l’on retrouve cinq jeunes rebelles de la vie commençant leurs travaux d’intérêt généraux, et là, un orage frappe sur la ville. Et le truc zarbi, c’est que nos cinq camarades se retrouvent dotés d’un pouvoir. Et là, le gros bordel commence. Avec l’orage, le superviseur des travaux devient complètement taré et veut tuer les gamins. Pas le choix, les p’tits choisissent la défensive et tuent le type. Ils vont devoir cacher le corps, et surtout ils vont devoir s’entraider, car une vie différente commence. Alisha, l’allumeuse de la bande, se retrouve avec un pouvoir un peu space, celui de l’attraction sexuelle. En gros dès qu’elle touche quelqu’un, ce dernier veut la… enfin lui faire… bon j’vais pas vous faire un dessin, vous m’avez comprise. Kelly, la meuf ayant l’accent le plus immonde de l’univers (avec elle, le « Shut up » devient un « Shooot ooop ! ») et ayant un sale caractère se retrouve avec le pouvoir de la télépathie, ce qui est plus ou moins sympathique selon ce qu’elle entend. Curtis, l’ex athlète se retrouve avec le pouvoir de remonter dans le temps. Simon (qu’il est adorable ce p’tit!), se retrouve avec le pouvoir de l’invisibilité, ce qui n’arrange pas sa timidité. Enfin, Nathan, le rigolo de la bande… n’a pas de pouvoir… tout du moins pour le moment. Il va donc chercher à savoir ce qu’il a de spécial.

Générique, OST et jeu d’acteur

On commence par un générique sympa, que je trouve assez original dans son genre, avec une musique du groupe The Rapture. C’est rythmé, et on voit les p’tits bonhommes représentant les personnages se manger la foudre, et d’autres clins d’oeils se référant à la série en général. Niveau OST, on se retrouve avec de très bons groupes : Massive Attack, Justice, The Chemical Brothers ou encore Gorillaz. Elle correspond bien avec la série je trouve, de l’electro-pop, des groupes plus indépendants. Vraiment cool. Les acteurs sont assez bons aussi, même si ils sont pas très vieux, ils vivent leur personnage et sont touchants et certains très attachants (Alisha, Simon et Nathan sont des personnages que j’apprécie particulièrement).

Mon avis

En ce qui concerne la série entière, elle peut être divisée en trois parties en fait. Les saisons 1 et 2 se suivent normalement, la saison 3 est un peu comme une transition et la saison 4 est assez différente. Les saisons 1 et 2 sont une suite logique. Nos 5 personnages rencontrent d’autres gens avec des pouvoirs plus ou moins bizarres et improbables. Y a qu’une série anglaise qui peut nous amener dans un délire pareil, mais bordel qu’est ce que c’est bon ! Des trucs dégueu, des trucs malsains, des trucs un peu plus standard, mais y en a pour tous les goûts ! Ca part dans tous les sens, certes, mais on s’intéressera un peu plus à un personnage à chaque épisode, histoire de comprendre réellement qui ils sont, et surtout qu’est ce qu’il les a amenés à être de cette façon. Ils ont pas forcément une vie facile les petiots. Faut pas leur en vouloir, ils font leurs travaux d’intérêt généraux parce qu’ils ont fait des conneries, mais bon, tout le monde fait des erreurs. Big up à Nathan qui est là pour… avoir volé un bonbec. Si si j’vous jure. Dans la saison 2 on aura le droit à certaines révélations qui en étonneront plus d’un, ce qui changera l’avenir pas si tracé que ça des personnages.

Attention spoilers ! Ne pas lire si vous n'êtes pas à jour... ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Attention spoilers !
Ne pas lire si vous n’êtes pas à jour… ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

On passe à la saison 3, qui comme je l’ai dit, est une sorte de transition je trouve.
Nathan s’est barré de la série, et bordel, ça se sent fortement. Un grand vide s’installe dans la série, et Rudy, le nouveau personnage, a du mal à le combler. Je n’aimais pas du tout le personnage à son arrivée, mais je m’y suis beaucoup plus fait à la saison 4, il a mis du temps à s’intégrer, mais ça y est c’est fait ! La saison pour moi est en dents de scie, mais je l’ai trouvé vachement en dessous des deux premières. Alors il y a plein d’incohérences, c’est un des trucs qui fait la série, mais là, y en a quand même un peu trop. On se retrouve avec un truc qui vient et qui repart, et l’histoire se disperse trop. Et surtout, on perd un par un les personnages qu’on aimait tant à la fin de la saison 3.

Une fois à la saison 4, il ne reste plus que Curtis parmi les personnages de départ. Toujours accompagné de Rudy, ils sont rejoints par Finn et Jess. Ces nouveaux personnages, que je n’aimais pas trop au début non plus, ont réussi à quand même se faire une place. Par contre, je trouve leurs pouvoirs carrément pourris. Franchement dommage. Une p’tite nouvelle fait son apparition très rapidement, Abby, elle par contre je l’ai tout de suite bien aimé ! On la découvrira plus en détails dans la saison suivante.

Mises à jour

Article mis à jour le 15/12/2013 sur la saison 5

Cette dernière saison de Misfits fut une réussite ! Qui l’eut cru, car on revient de loin avec ces nouveaux personnages, loin d’être adulés par les fans de la première heure de la série.

J’me suis définitivement fait au départ de Nathan et des autres personnages, même si ce ne fut pas une chose facile. En fait le truc, c’est qu’avec tous ces changements de personnages, on se croirait plus dans un spin-off de Misfits. Parce qu’il y a une certaine ambiance que l’on a pu avoir précédemment qui ne revient pas, c’est assez compliqué à définir.

Mais comme je l’ai dit, j’ai beaucoup aimé cette saison 5, car les personnages ont enfin trouvé une place : Rudy est bel et bien le leader de tout ce groupe, toujours aussi dégueulasse (comme l’a pu l’être Nathan, si ce n’est pire, mais bien différent de ce dernier), toujours aussi peu subtil, mais on finit enfin par savourer son personnage déjanté, et dont on a parfois pitié vu son comportement. On devient plus proche de Finn et de Jess, qui ont un peu gagné en profondeur. On rencontre réellement Abby, qu’on aurait aimé rencontrer avant d’ailleurs ! Elle n’est pas très nette non plus, à tomber amoureuse d’une tortue, mais on l’aime bien quand même. Enfin nous avons le barman, Alex, qui finit par être intéressant également, même si son pouvoir est tout de même super vicieux.

Niveau scénario, on retombe enfin dans ce que l’on a plus ou moins connu dans les premières saisons : on a quelque chose d’un poil plus cohérent (enfin « cohérent », un truc qui fonctionne mieux que la saison précédente en gros), avec des guests intéressants, où le principe des pouvoirs revient un peu plus au-devant.

Le final manquait peut-être un tout p’tit peu d’action, mais de manière générale, je l’ai trouvé pas mal, avec des scènes franchement anthologiques : Finn qui devient agent de probation dans le futur, Rudy qui allaite le gamin, Alex qui tombe en virant le pouvoir du mec qui vole et qui sort bel et bien vivant de la poubelle. Y a de quoi se dire « WTFFFF ! » plus d’une fois dans cette épisode et dans cette saison, mais j’ai trouvé ça super cool !

Le vrai côté décalé de Misfits était bien là dans cette dernière saison, avec des scènes uniques, un humour particulier, une réalisation assez jolie, une OST réussie. Misfits va me manquer, mais pas de panique, puisqu’aux dernières nouvelles, un film est prévu (et va sûrement faire réapparaître des personnages décédés, mais ça ne pose pas de problème dans une série comme Misfits, y a toujours moyen de bidouiller dans le passé/présent/futur). A voir ce que ça donne, j’suis curieuse !

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n'étais pas à jour !

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n’étais pas à jour !

En bref

Pour résumer, une bonne série, surtout au niveau des deux premières saisons, la saison 3 pour moi baisse le niveau de la série quand même, mais la saison 4 relève un peu le niveau, ainsi que la saison 5. En étant une série anglaise, elle a un certain cachet, une manière de filmer particulière par moments sans pour autant être kitsch à mort comme d’autres séries anglaises. C’est le genre de séries que vous pouvez commencer si vous n’avez pas encore vu de séries anglaises du tout, ça permet une transition tranquille entre ces warriors d’Américains (que j’aime beaucoup quand même) et ces plus modestes anglais. Un film est en préparation, à voir ce que ça donne !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s