Pushing Daisies

Pushing Daisies

Chaîne : ABC
Date de création : 2007
Statut : Terminée (2009)
Nombre de saisons : Deux saisons

Critique initialement écrite le 15/04/2013

Synopsis

La série nous raconte l’histoire d’un certain Ned, jeune pâtissier travaillant au Pie Hole, possédant un sacré don : au contact d’un être mort, il le ramène à la vie. Mais attention, il ne doit pas retoucher cette personne une deuxième fois, au risque de la re-tuer, et ce pour toujours. Le p’tit souci, c’est qu’une fois qu’il ramène une personne à la vie (ou un fruit, ou un animal) et qu’elle reste en vie plus d’une minute, une autre personne (ou fruit ou animal selon le cas) meurt à sa place. C’est alors qu’Emerson Cod, un détective privé, a aperçu Ned se servir de son don. Il lui demande alors de l’aider dans ses enquêtes en ramenant à la vie les victimes le temps qu’ils racontent très rapidement ce qu’il s’est passé, sans dépasser le temps imparti. Mais il se trouve que la première enquête à laquelle Ned a affaire, c’est celle du meurtre de Charlotte « Chuck » Charles, son amour d’enfance. L’autre soucis, c’est qu’il ne savait pas encore qu’en la ramenant à la vie, le temps était compté, et donc une autre personne allait décéder pour rétablir l’équilibre. Ned ne peut donc toucher Chuck, c’est alors qu’une relation spéciale s’installe. Les deux tantes de Chuck, Lily et Vivian, ignorent que leur nièce a été « ressuscitée ». Et au boulot de Ned, une serveuse, Olive Snook, craque déjà un peu sur le Ned, et devient donc super jalouse de Chuck.

Générique, OST et jeu d’acteur 

Je ne vais pas m’étaler sur le générique parce que même si y en a un, il ne montre qu’une plaine avec des fleurs et le nom des acteurs, accompagnée d’une p’tite musique malicieuse et de la voix-off de la série, résumant rapidement le synopsis.
L’OST est composé par Jim Dooley, et ce sont ses musiques que l’on va entendre tout le long de la série. Des musiques ayant toujours un côté un peu « féerique » et gentillet, c’est tout mignon à écouter. Certaines actrices de la série n’hésiteront pas à pousser la chansonnette pendant quelques épisodes. Quant aux acteurs, ils sont corrects et rendent leurs personnages adorables.

Mon avis

La série en elle-même ne m’a pas tant emballé que ça (même si j’ai maté la première saison en une journée, d’ailleurs j’ignore pourquoi), alors que de bons éléments étaient réunis. En effet, cette série a un réel univers propre à elle, chose que l’on ne voit pas si souvent dans les séries. Un côté irréel et à la fois super attrayant et intriguant. Bon par contre, la série est aussi bien techniquement qu’une série de science fiction anglaise des années 90, autant dire que niveau effets spéciaux, c’est pas ça.
La série propose un scénario assez original en fin de compte, avec une relation complexe entre Ned et Chuck. Un couple très mignon qui tente en vain de pouvoir entrer plus ou moins en contact. Toutes les méthodes sont bonnes pour se faire un câlinou : mettez les deux personnages dans une tenue d’apiculteur et c’est réglé ! Je ne saurais pas trop dire pourquoi au final la série ne m’a pas donné le coup de cœur que j’attendais. C’est vraiment bizarre, peut-être que si je regardais une seconde fois ça passerait mieux, j’en sais trop rien. Une chose est sûre : contrairement à moi, la plupart des gens qui ont regardé cette série ont adoré ! Bien entendu je n’ai pas détesté la série, loin de là, mais il manque quelque chose je trouve. Ce quelque chose qui m’a empêché d’accrocher un temps soit peu à la série.

En bref

Pour conclure, Pushing Daisies propose un réel monde à part entière où les tartes sont nos amies, et où le coup de cœur est possible (ça n’a simplement pas marché pour moi). Au final je trouve ça dommage que la série se soit arrêtée à deux saisons, je pense que ça aurait pu aller plus loin, malheureusement la loi de l’audimat est impitoyable. Envie de rentrer dans une série aux couleurs acidulées ? Jetez vous sur Pushing Daisies !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s