Firefly

Firefly

Chaîne : FOX
Date de création : 2002
Statut : Terminée (2002)
Nombre de saisons : Une saison + Un film

Critique initialement écrite le 23/07/2013

Synopsis

La série nous parle donc d’un équipage à bord de Serenity, un vaisseau cherchant la liberté à tout prix. En effet, depuis que la Terre a été abandonnée, d’autres colonies sur d’autres planètes ont été créées. Ces planètes forment l’Alliance, et seules quelques petites planètes sont encore libres. Une guerre pour l’indépendance suivit, pendant 6 longues années. Le sergent Malcolm Reynolds décide alors de se constituer un équipage. Des personnalités différentes voire opposées s’unissent malgré tout pour survivre ; c’est en faisant par exemple de la contrebande que l’équipage arrive à vivre. Cette énième série du talentueux Joss Whedon nous fait encore voir une autre facette de la Science-Fiction, car c’est bien une des seules qui arrive allier vaisseaux et… western. Oui oui vous m’avez bien lu ! Je m’explique un peu après.

Générique, OST et jeu d’acteur

Ca commence par un générique ayant une musique atypique (intitulée The Ballad of Serenity, par Sonny Rhodes). Visuellement parlant, on nous rebalance des images de la série pour présenter les acteurs. Mais avec la musique, ça donne vraiment un truc sympa je trouve. L’OST composée par Greg Edmonson est dans le même style que celui du générique, avec toujours ce côté western présent. Enfin, la force de la série : le jeu d’acteur, puisqu’on a le droit à un casting d’exception ! Il y a forcément une tronche que vous avez déjà vu quelque part, entre Nathan Fillion (Castle), Gina Torres (Suits), Morena Baccarin (V, Homeland), Adam Baldwin (Chuck), ou encore Summer Glau (Terminator: The Sarah Connor Chronicles). Bref, y a du beau monde, et ça fait plaisir à voir !

Mon avis

La série est de très bonne facture, mais il m’a fallu tout de même environ 6 épisodes pour accrocher. Pourquoi ? Parce que ce mélange western/SF ne m’avait pas réellement convaincu, ou tout du moins je ne l’avais pas réellement « compris ». En effet, l’action se passe dans le futur, pourtant, la modernité n’est pas si présente que ça. A part quelques bidules dans le vaisseau et le fait de se balader dans l’espace, le reste n’est pas spécialement futuriste ou même actuel, loin de là. Du coup, on balance entre le futur et un retour en arrière au niveau technologique, qui peut être un peu subtil à comprendre, surtout quand on a pas lu synopsis entièrement (comme moi….).

Une fois le concept de la série compris et son lancement effectué, on profite enfin de son visionnage. On suit les aventures de notre équipage avec plaisir, les relations compliquées qui s’entrecroisent entre les personnages, les difficultés qu’ils ont à réaliser leurs « missions ». Comme je le disais, les personnages ont des personnalités opposés : un pasteur et une courtisane, entre autres. Cela donne du coup des dialogues plutôt marrants. En parlant d’humour, il est présent, par petites touches dans les dialogues, notamment dans les blagounettes de Malcolm. Au niveau des personnages, on s’attarde aussi sur River Tam (la sœur de Simon, un autre personnage, un médecin), qui se trouve être une jeune fille extrêmement intelligente, mais qui fut utilisée pour des expériences, et qui maintenant se retrouve avec un caractère très instable, ce qui va au final rajouter des problèmes qui ne cessent de s’accumuler pour notre équipage. C’est très intéressant de suivre son comportement, combiné à l’inquiétude des autres personnages. La série se finissant en réalité sur un film permet d’avoir une vraie fin. Le film conclue réellement les intrigues ainsi que le futur des personnages. Après ce film, la page Firefly est réellement tournée.

En bref

Firefly est encore une de ces séries terminées trop tôt, mais qui a eu la chance d’obtenir une fin malgré son annulation. Ce space-western est considéré par des serie-addict comme « LA » série à voir. Elle est à voir, maintenant n’ayant pas accroché comme je l’aurais voulu (sûrement à cause de ce genre de commentaires justement, qui ont peut-être mis la barre trop haute), ce n’est pas une série que j’aimerai revoir plus tard. Elle est de qualité mais elle ne m’a pas convaincue de bout en bout. Maintenant elle en a séduit beaucoup, je crois simplement que je suis assez difficile niveau science-fiction !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s