True Blood

True Blood

Chaîne : HBO
Date de création : 2008
Statut : Terminée (2014)
Nombre de saisons : Sept saisons

Critique initialement écrite le 17/10/2013

Synopsis

Dans True Blood, les vampires cohabitent avec les humains. S’ils sont au courant, c’est parce que du Tru Blood, qui est du sang synthétique, est en circulation. Mais évidemment, un vampire, ça carbure pas qu’avec du faux sang, sinon ça serait pas drôle, et tout serait bien qui finirait bien. Nous sommes dans la ville de Bon Temps, en Louisiane, et Sookie Stackhouse, serveuse au Merlotte’s (tenu par Sam Merlotte), se trouve être télépathe. Il se trouve que c’est marrant au début, mais à la longue, ça devient plutôt casse burnes pour elle, parce qu’entendre des gens qui parlent de vous à longueur de journée, et pas forcément en bien, c’est pas génial. Par la force des choses, elle n’a pas eu de relations amoureuses, et ses relations amicales sont limitées (mais ça va pas durer longtemps, vous vous en doutez…). Sookie a un frère, aussi blond qu’elle, Jason. Il est assez con, mais il est gentil. Il a aussi tendance à se glisser un peu trop facilement sous les jupes des filles, if you know what I mean. Au Merlotte’s se trouve aussi le cuisto, Lafayette, homosexuel qui s’assume en portant des fringues de nana (j’crois que c’est que sur lui que ce genre de tenues peut être stylé). Tara, la meilleure amie de Sookie, qui elle possède un certain caractère contrairement à l’autre, travaille également là-bas. Mais la vie de la Sookie change radicalement lorsqu’elle rencontre des vampires, pour de vrai, devant elle. Elle rencontre alors Bill Compton, un vampire d’une cent soixante-dizaine d’années (ça se dit, ça ?) qui sera vite intrigué par la blondasse. Et elle aussi elle est intriguée par le vampire ténébreux, car elle n’arrive pas à lire dans ses pensées. Puis vient le vampire millénaire, Eric Northman, gérant du bar pour vampires Fangtasia. Il est associé à Pam, et forment tous les deux un superbe duo de cynisme à l’état pur. Il y a encore d’autres personnages mais je ne vais pas rentrer dans les détails, sinon je n’en finis plus !

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique de la série est particulièrement réussi. C’est un mélange de toute cette population sud-américaine, construit autour de plusieurs valeurs et notions telles que la religion, le sexe, les différentes cultures, accompagnées de plusieurs clins d’œil concernant les vampires. Un générique assez complexe en somme, qui demande plusieurs visionnages histoire de saisir réellement chaque morceau. La musique qui l’accompagne, « Bad Things » de Jace Everett, s’accorde bizarrement très bien avec le tout. Ce côté country présent dans la musique du générique va être repris également dans l’OST, une OST qui aura aussi son côté « violons qui pleurent » dans les périodes de doute (trop nombreuses) de Sookie. Le jeu d’acteur est quant à lui variable, car on a de très bons personnages qui contrastent avec le personnage principal, Sookie. J’ai l’impression que le jeu d’Anna Paquin empire de saison en saison. Son jeu est niais, chiant, elle chiale dix fois par épisode. Tout ce qu’on aime, hein ?

Mon avis

La série en elle-même, elle est cool, mais pas de bout en bout. Les deux ou trois premières saisons sont sympas, mais ensuite ça se gâte. Trop de personnages, dont la moitié fait office de figuration ou de storylines pires qu’ennuyeuses, trop de what the fuck en fait. Parce que trop de personnages surnaturels, ça fait n’imp. On a pu voir par exemple que le personnage d’Alcide (qui arrive en saison 3) ne sert A RIEN dans la saison 6.

La série remet en cause la tolérance au final. Beh oui, faire cohabiter vampires, loups-garous, … avec des humains, tout cela au grand jour, ce n’est rien de plus que mettre des problèmes de la société actuelle sous forme fantastique. C’est mettre en abyme tout ce qui a un rapport avec la discrimination, ainsi que ces différences raciales, religieuses, … qui sectionnent tant la population.

La série place aussi du cul, beaucoup de cul. Alors parfois ça a son charme (hey Eric…), parfois c’est carrément ridicule, mais à la limite on pardonne. Parce que c’est True Blood. Et True Blood, ça a son côté de scènes complètement à part, à côté de la plaque. Des scènes presque parodiques, qui ont tendance à me faire bien marrer ! Et en général, c’est Pam que l’on retrouve dans ces situations. J’aimerai qu’on en ait encore plus de ces scènes décalées, elles apportent un certain rythme à la série et captivent réellement le spectateur, contrairement aux énièmes scènes cucul la praline de Sookie dont on en a rien à carrer, soyons clairs. Si vous voulez encore plus cucul que Sookie, vous avez Sookie en VF, c’est extraordinairement… drôle, sauf que c’est pas le but à la base, hein.

Et cette saison 6, parlons-en. J’ai trouvé qu’elle avait mis du temps à démarrer, mais elle s’avère au final assez divertissante ! Le twist du dernier épisode promet de nouvelles choses entre humains et vampires. Je pense que ça va permettre de les remettre vraiment au premier plan, et d’écarter les autres espèces. De toute manière, la prochaine et dernière saison à intérêt à aller droit au but si elle ne veut pas faire un final pourri (qui a dit Dexter ?).

Après je ne dis pas que tous les personnages secondaires servent à rien, loin de là, simplement qu’à partir du moment où ils font office de figuration en tant qu’arbre plutôt qu’en tant que personnage, c’est qu’il y a des questions à se poser. Certains personnages secondaires sont d’ailleurs excellents : Steve et Sarah Newlin par exemple (première apparition en saison 2) ; Jessica, qui se trouve être secondaire au début puis principale, gagne en intérêt en montrant ce que ça fait de devenir un tout nouveau vampire ; et plein d’autres encore.

Mises à jour

Article mis à jour le 26/08/2014 sur la saison 7

Attention spoilers ! Ne pas lire si vous n'êtes pas à jour... ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Attention spoilers !
Ne pas lire si vous n’êtes pas à jour… ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Après 7 saisons de (plus ou moins) bons et loyaux services pour True Blood, il était temps pour la série de tirer sa révérence. La série aura toujours jonglé entre le très bon et le très mauvais, le très drôle (humour noir essentiellement) et le très niais, bref la qualité de la série aura toujours été inégale. Cette saison 7 fait partie des mauvaises saisons. Pourquoi ? Parce que la série n’a pas trop de réel but. Enfin y en a un : l’antidote à l’hépatite-V. Mais on tourne en rond pour pas grand-chose, et ça part dans tous les sens, en créant des espèces d’histoires secondaires dont on s’en bat les steaks.

Néanmoins, même si True Blood aura été loin d’être parfaite lors de ces dernières saisons, c’est une série qui m’aura toujours distraite, malgré les passages où j’avais envie de me faire un gros facepalm (Sookie si tu m’entends, c’est surtout à toi que je pense). BON DEJA SOOKIE, T’ES UNE GROSSE PUTE ! Ouais, arrêtes de jongler entre Bill, Eric et Alcide, et le monde se portera mieux je crois. Et arrêtes ta carrière d’actrice, Anna Paquin. Et rachètes-toi des dents. MERCI !

En parlant d’Alcide tiens ! Il crève pour qu’on le laisse avec Bill (ouais c’plus simple pour les feignasses de scénaristes de True Blood), mais ça n’empêche pas à Bill de rencontrer « The True Death » parce que la vie pue du slip, même si il a une nana (PUTAIN MAIS QU’EST-CE QUE VOUS LUI TROUVEZ A TOUS A CETTE TROUFIONNE ? SERIOUSLY ?). Niveau mort de merde, on a aussi Tara (quoique c’est plus ou moins un soulagement, j’ai jamais pu trop la piffrer, m’enfin, elle ne méritait pas d’exploser en 1000 morceaux comme ça, la pauvre). Sookie, elle a beau avoir vu tout son entourage crever, la meuf tient debout… j’veux pas dire mais en vrai j’pense que tu serais déjà dans un asile psychiatrique en demandant c’que t’as pu faire au Bon Dieu pour faire crever la moitié du cast

Cette saison a été marquée par le retour de … MISS SARAH NEWLIN ! Vous savez, la croyante blondasse ! Et bah devinez quoi ? Maintenant elle devient bouddhiste, elle se teint en brune et elle est lesbienne quand ça lui chante. Ca va, ils s’éclatent niveau évolution des personnages chez True Blood ! Mais c’est ça qui fait aussi partie de la série, ce sont ces évolutions, ces moments complètement décalés à la limite du parodique.

Je n’ai pas suivi la saison avec déplaisir, mais le final est quand même méga-niais. « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » résume assez bien les dernières minutes, ce qui est complètement en contraste avec le style général de la série. Et bien sûr, Il fallait forcément qu’il y ait une ellipse de 3 ans. Tout le monde a eu le temps de faire des gosses (même certains qui ont plus l’air d’avoir 10 ans que 2 ou 3 ans… hum), de se trouver un conjoint (Sookie s’est trouvé un brave inconnu), et tout rentre dans l’ordre… super, il doit faire bon vivre à Bon Temps ! Rha lala, pourquoi pourquoi pourquoi ?!

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n'étais pas à jour !

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n’étais pas à jour !

En bref

En bref, True Blood, c’est pas juste des vampires « pour adultes », c’est un peu plus que ça. La série n’est pas parfaite, mais elle divertit (bon sauf la saison 4, en gros). Elle met en avant quelques problèmes qui sont réels, tout cela surmonté d’une touche d’humour cynique qui fait bien plaisir. Un bon cocktail détonnant qui nous donne une série fantastique particulière. La série me manquera quand même, mais toutes les bonnes choses ont une fin. Farewell, True Blood !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s