Go On

Go On

Chaîne : NBC
Date de création : 2012
Statut : Terminée (2013)
Nombre de saisons : Une saison

Critique initialement écrite le 05/01/2014

Synopsis

On nous raconte l’histoire de Ryan King, un commentateur sportif un poil impertinent et cynique qui essaye de surmonter le décès de sa femme. Son patron et meilleur ami Steven l’oblige à intégrer un groupe de soutien pour « aller de l’avant » comme l’indique le nom de la série. A contrecœur il intègre cette thérapie. Mais au fil des séances, il va se lier d’amitié avec ces membres qui souffrent eux aussi de la perte d’un proche.

Générique, OST et jeu d’acteur

Pas de générique pour cette comédie (enfin si, il y a eu un d’une dizaine de secondes mais que je n’ai pu qu’observer deux fois dans toute la série) et je n’ai pas noté d’OST particulier comme une bonne partie des comédies. Quant au jeu d’acteur, il n’est pas mauvais. J’ai regardé surtout pour Matthew Perry, que j’avais beaucoup aimé dans Friends mais que je n’avais vu nulle part ailleurs, et même si je savais d’avance que la série était annulée (j’ai regardé la série cette semaine), j’avais cette curiosité de voir ce que ça donnait. Son personnage de Ryan King a d’ailleurs un p’tit côté Chandler parfois (qui n’est pas forcément simple à détecter, Friends étant une sitcom et que les rires enregistrés bien placés peuvent rendre le jeu parfois confus). Les autres personnages sont sympas aussi, mais pas de quoi s’emballer pour eux en une saison, pas de vrai coup de cœur pour l’un d’entre eux.

Mon avis

Pendant les premiers épisodes, j’étais un peu perplexe. C’est pas que c’était « nul » ou quoi, c’est juste que faire une comédie avec le deuil comme point de départ, c’est très osé et très périlleux.

Du coup, la comédie mettait aussi en avant le côté « émotion », et faire couler une larme aux téléspectateurs dès les premiers épisodes, c’est quand même assez particulier. La série me faisait plus pitié pour Ryan à cause de son deuil plutôt que rire.

Mais heureusement, ce sentiment s’efface au fil des épisodes. On va dire qu’après la dizaine d’épisodes, je ne pensais plus à ça, et je me concentrais réellement sur ce que la série est : une comédie, le deuil n’étant qu’un point de départ pour les réunir. Une fois qu’ils sont tous regroupés en tant qu’amis, on découvre enfin les quelques gags rigolos mais peu nombreux. On ne se tape pas des grosses barres en regardant Go On. Pourtant, la série distrait. Là où j’aurais pu zapper parce que la série est sympathique mais pas folichon, je voulais savoir comment Ryan allait « finir ». Ce que j’ai aimé, c’est la façon dont le personnage ne tombe pas dans le piège de remplacer sa femme par la première gourde venue. On notera aussi la présence de Courteney Cox en guest dans un épisode, j’ai trouvé ça sympa de retrouver une certaine complicité comme Chandler et Monica l’avaient.

Ce que j’ai moins aimé par contre, ce sont ces hallucinations de Ryan concernant les apparitions de sa femme. C’est quand même pas super réaliste de mettre ça dans une comédie. Je pense que des flashbacks auraient mieux joué leur rôle (comme a pu le prouver l’épisode final). Ouais parce que Ryan qui parle à quelqu’un qui n’existe pas devant plusieurs personnes, c’est un poil chelou quand même.

En bref

Voilà voilà pour Go On. Comme je l’ai dit, c’est une série sympathique, on ne s’ennuie pas spécialement en regardant, maintenant ça reste assez limité. Il y a peut-être trop d’émotion au début, pas assez de tranches de rigolades de manière générale, et parfois on a droit à un côté moralisateur en fin d’épisode qu’on aimerait bien éviter.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s