Hero Corp

Hero Corp

Chaîne : Comédie+ (saisons 1 et 2), France 4 (saisons 3 et 4)
Date de création : 2008
Statut : En cours
Nombre de saisons : Quatrième saison en cours

Critique initialement écrite le 08/12/2013

Synopsis

Hero Corp met en scène une agence de super héros, l’agence Hero Corp donc. Mais au début de la série, on peut voir que les membres ne sont que des « anciens » héros, dont leur pouvoir s’est affaibli, est devenu inutile, … L’agence se trouve dans un patelin paumé au milieu de la Lozère, et leur destin va être perturbé lorsqu’un super vilain appelé The Lord fait son retour, qu’ils ont cru mort pendant de nombreuses années. C’est alors qu’un des villageois a une vision : quelqu’un va les aider, les sauver. Ce quelqu’un, c’est John. Pour l’attirer vers le village, sa tante va lui faire croire qu’elle est décédée et qu’il doit l’enterrer. John débarque dans le village, très étrange, où les habitants ont des habitudes peu communes. Il fait alors la connaissance de Klaus, qui a le pouvoir de télékinésie, de Doug, qui se raidit bizarrement dès que quelqu’un ment, et d’une autre flopée de personnages. Dans le village réside encore une habitante, une civile pour être précise, Jennifer, qui se fait balancer des œufs dans la tronche justement parce que c’est une civile, mais elle ignore tout de ce village et de ses secrets. Elle va vite se rapprocher de John du fait de leurs statuts de simple civil.

Générique, OST et jeu d’acteur

On commence par le générique de la saison 1 : sous forme de bande dessinée, il nous raconte plus ou moins le synopsis. Une jolie musique accompagne les dessins. Par contre j’ai toujours eu un bug concernant le dernier dessin « face au danger … », j’ai toujours l’impression qu’il manque une vignette, je sais pas pourquoi. Ensuite la transition dessin/vie réelle est assez bien foutue et originale, j’aime bien. Selon moi, le générique de la saison 2 est encore mieux. Les dessins sont encore plus pertinents, la musique est encore plus jolie, on présente les acteurs, et on garde cette transition générique/épisode. Le générique de la saison 3 est quant à lui beaucoup plus court et moins intéressant, il a quand même le mérite de rester un minimum présent. Niveau OST, le tout n’est pas désagréable, mais pas super mémorable non plus, à part la musique du générique de la saison 2, et les thèmes « Lone John » et « Lone Cello », j’ai rien retenu pour ainsi dire. L’OST aurait gagné à être un peu plus dynamique et intense. Le jeu d’acteur est bon, malgré le côté amateur de la saison 1, qui fait qu’on aurait pu se dire que les acteurs sont eux aussi novices, mais pas du tout. Ce sont de vrais acteurs, et ils jouent très bien leurs rôles.

Mon avis

Eh oui, la saison 1 a son côté un peu amateur (pas aussi prononcé que Noob par exemple), avec un petit penchant kitsch. Tout cela reste assez léger et personnellement ça ne m’a pas choqué plus que ça. Ce qui manque à la saison 1, c’est sûrement un peu de dynamisme. C’est assez lent pour que le tout se mette en place et qu’ensuite les personnages se lient réellement à John. A part ça, une fois lancé, on pourra tout de même admirer des jolis plans de coucher de soleil dans la cambrousse, on prendra un joli bol d’air frais avec nos amis les « super-zéros ».

La saison 2 relève le niveau : on change de décor, on augmente les moyens, on améliore la réalisation. On passe réellement du côté des pros, la série gagne en légitimité et ouvre une nouvelle catégorie : celle de comédie-fantastique FRANCAISE. On ne peut pas dire qu’il y en ait un paquet dans ce domaine et il est bon de voir une série de qualité prendre de l’ampleur. On peut voir l’arrivée de certains guests/récurrents voire secondaires tels que Lionnel Astier (le papounet de Simon Astier alias John) en tant que directeur de l’agence Hero Corp ou encore Arnaud Tsamère en tant que Captain Sports Extrêmes (ça c’est du nom qui déglingue hein ?). D’ailleurs en parlant des noms, même si je suppose que c’est fait exprès, dans le but de souligner un peu leur nullité pendant la première saison, mais leurs noms sont quand même bien chelous ou typés anglais-swag ce qui rend le truc un peu con dans une série française : Neil McKormack, Laurence Awkins, Stève, Mique, … Zarbi tout de même, m’enfin soit. La saison 2 est une réussite et arrive à épaissir le scénario tout en gardant la comédie assez présente.

Et puis ces dernières semaines, on a eu le droit à la diffusion de la saison 3. Premier changement majeur : le format, passant de 22 minutes par épisode à 6-7 minutes. Un changement qui ne m’a pas convaincu, comme pour pas mal de monde je pense. Mais c’était le prix à payer pour Simon Astier s’il voulait poursuivre sa série. Ce n’est définitivement pas un bon choix. Autant si on compare ce changement de format comme a pu le subir la série de son frangin Alexandre Astier, Kaamelott s’était bien adapté, mais ce n’est pas le cas d’Hero Corp. Autant L’épisode 3×01 était super sympa et marrant, mais la suite ne l’est pas spécialement, et ça continue comme ça jusqu’au bout. Même le scénario ne m’a pas emballé. John devient un personnage un peu relou, et seul Captain Sports Extrêmes arrive à me faire esquisser un sourire de temps en temps. C’est dommage que France 4 ait imposé ce format-là, la série a perdu son charme. Tout allait trop vite.

Concernant Simon Astier, j’ai souri en regardant les premiers épisodes de la série, parce qu’il y a des répliques qui sonnent comme le Roi Arthur dans Kaamelott, avec ce franc parlé et cet énervement face à l’incompréhension totale. Pas de doute que ces deux-là sont frères et qu’indirectement, l’aîné a eu une influence sur la façon d’écrire du cadet.

Les personnages principaux finissent par être attachants même s’ils sont à claquer au début parce qu’ils ne sont pas très gentils avec notre cher John. Ils ont leur charme avec leurs pouvoirs useless (big up à Captain Shampoing qui n’est même foutu d’envoyer du shampoing qui pique dans les yeux de ses adversaires !).

En bref

Hero Corp renouvelle les séries françaises et fait partie de cette nouvelle génération de séries françaises plus ou moins amateurs au départ, comme Le Visiteur du Futur par exemple. On espère que la qualité sera au rendez-vous pour la saison 4.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s