True Detective

True Detective

Chaîne : HBO
Date de création : 2014
Statut : En cours
Nombre de saisons : Deux saisons, ?

Critique initialement écrite le 14/04/2014

Synopsis

Pour cette première saison, nous étions dans l’Etat de la Louisiane (tout comme la troisième saison d’American Horror Story, ainsi que la série True Blood). Nous sommes dans les années 1995, et deux inspecteurs, Rust Cohle et Martin « Marty » Hart enquêtent sur le meurtre d’une jeune fille retrouvée avec des bois de cerfs sur la tête, tatouée de dessins sataniques sur son dos. Mais la série ne se contente pas de juste nous montrer cette enquête, elle ajoute des flash-forwards où l’on retrouve les deux personnes interrogés par deux autres inspecteurs cette fois ci en 2002. Pourquoi sont-ils interrogés ? Car un crime similaire a été commis à celui auquel ils ont enquêté auparavant. On essaye donc de recoller les morceaux entre 1995 et 2002, plus l’on avance dans la série et puis l’on comprend ce qu’il se passe, notamment l’évolution des personnages.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique est un vrai générique, durant plus d’une minute trente. On doit remercier HBO qui ne lésine pas sur un générique digne de ce nom (en même temps, quand la série a un format de 60 minutes par épisode, elle peut se le permettre je trouve). On y voit les silhouettes des deux personnages mélangées aux paysages et à l’ambiance de la Louisiane, cette ambiance s’en ressent bien sûr jusqu’à la musique du générique, « Far From Any Road » par The Handsome Family. L’OST reste majoritairement dans ce même registre, très agréable à écouter, notamment la musique finale de la saison (« The Angry River » par The Hat feat. Father Jon Misty & S.I. Istwa). Le jeu d’acteur est excellent, forcément HBO ils se sont pas emmerdés au niveau du cast, en prenant des acteurs expérimentés et reconnus (Matthew McConaughey et Woody Harrelson, qui sont également les producteurs du show). Prendre des acteurs « novices » n’aurait peut –être pas eu le même impact, même s’ils étaient très bons. Ils dégagent un charisme, un quelque chose que tu n’as pas quand tu commences tout juste le métier, c’est comme ça.

Mon avis

La série, acclamée par la critique et le public m’a donné le déclic pour que je la commence. Pour autant, je n’ai pas accroché tout de suite. Tout comme Top of The Lake, la moitié de la série était pour moi très soporifique, même si les acteurs étaient bons, … L’intrigue policière est juste banale, et le gros point négatif pour moi, c’est le rythme. Je veux bien croire que le rythme n’est pas aussi rapide qu’une série typique américaine de 22 épisodes par saison avec une intrigue par épisode, mais là franchement, j’arrivais pas à me concentrer dessus. C’est vraiment VRAIMENT très lent, et c’est bien parce que ça ne durait que 8 épisodes et que j’en entendais que du bien que j’ai continué, sinon je pense que j’aurais lâché après le pilot (même si je ne suis pas du genre à faire ça).

Et donc ce problème de rythme s’est prolongé pour moi jusqu’à la fin de l’épisode 4. Heureusement que cet épisode 4 se finit avec un magnifique plan-séquence (comprenez une scène qui ici dure 6 minutes, et ce sur un seul plan, pas de montage ni d’interruption donc). C’est à partir de l’épisode 5 que j’ai beaucoup plus accroché, sans pour autant vouer un culte à la série. L’alternance entre les scènes de 95 et de 2002 permettent de maintenir désormais un rythme correct, en ajoutant de la profondeur aux personnages. On commence à réellement comprendre leurs comportements, ce qui n’est pas du luxe car au début, on a surtout l’impression qu’ils tirent la gueule non-stop.

Alors oui, les décors sont superbes, les dialogues maintiennent une certaine tension, mais l’intrigue a quand même mis 4 épisodes à se lancer, sur une saison de 8 épisodes, encore une fois, ça fait un peu trop. Et même si les personnages deviennent plus intéressants au fur et à mesure de la série, ils ne sont pas si originaux que ça dans le fond. D’un côté le flic avec sa petite vie de famille mais qu’il fout en l’air, et de l’autre le flic un peu sombre qui cache qui il est, pourquoi il est comme ça, bla bla bla.

La relation entre les deux personnages est assez spéciale : ils sont à la fois coéquipiers, tout en étant pas super proches mais qui vont finir par l’être un peu plus. Quelque chose les lie, et c’est ce goût de résolution d’une enquête, le fait de pouvoir en venir à bout. J’ai entendu parler de comparaisons avec Twin Peaks, et honnêtement je ne vois pas un seul point commun avec cette dernière. Rien à voir, que ce soit au niveau de l’ambiance, des personnages, enfin de tout quoi, je ne sais pas ce que ces gens ont dans les yeux ou les oreilles !

En bref

Alors oui je pointe beaucoup de choses négatives, tout simplement parce que le fait que tout le monde fasse des éloges de cette série et que moi, ça ne m’a pas convaincue immédiatement, ça me frustre à mort, c’était déjà un peu le cas pour The Wire, mais là c’est mille fois pire. La série est bien foutue, mais le gros point noir, c’est le rythme. La forme est très belle, le fond l’est un peu moins. Je me demande ce que réserve la saison, et ce à tous les niveaux : cast, intrigue, …

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s