Twin Peaks

Twin Peaks

Chaîne : ABC
Date de création : 1990
Statut : Terminée (1991), attente d’une nouvelle saison en 2016
Nombre de saisons : Deux saisons + 1 film

Critique initialement écrite le 20/02/2014

Synopsis

Nous sommes donc dans la ville de Twin Peaks (fictive), complètement au nord-ouest des Etats-Unis et de l’Etat de Washington. La série commence au moment où un cadavre a été retrouvé près d’une rivière, celui de Laura Palmer, une lycéenne qui en toute apparence n’avait rien fait de mal, qui était aimée et connue de tous à Twin Peaks. Pour enquêter sur ce meurtre, l’agent spécial du FBI Dale Cooper arrive dans la petite bourgade. Il découvrira que la ville est pleine de mystères et de personnes un peu bizarres.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique est une pièce maîtresse de la série : on y voit des images de la scierie de la ville, de cette route qui nous mène à Twin Peaks, de cette immense cascade. Un générique avec peu d’images différentes, qui pourtant dure parfois jusqu’à près de deux minutes ! Des génériques comme on en ferait plus aujourd’hui. Mais ce qui est important dans ce générique, c’est la musique. Et quelle musique messieurs dames ! Dès le début, elle nous emmène vers l’univers de la série : mystérieux, un peu sombre, mais aussi malicieux. Cette musique revient très régulièrement (au moins une ou deux fois par épisode). S’ensuit l’OST, tout aussi magnifique. Une des plus belles que j’ai pu écouter jusqu’à aujourd’hui. Une OST toute aussi emplie de mystère, de magie et surtout de nostalgie, même si au début elle peut paraître trop utilisée (les moments sans musique sont très rares), elle ne fait qu’insister sur cette atmosphère atypique. Le jeu d’acteur est parfait, pourtant au début j’étais dubitative, il semblait exagéré. En fait pas du tout, c’est tout simplement l’ambiance Twin Peaks et l’écriture des personnages qui est faite comme ça, une fois qu’on enchaîne les épisodes, cette impression passe rapidement. Les personnages sont fabuleux : Dale Cooper est un homme très humble, mais qu’on a du mal à cerner au début. Il finit par être très attachant une fois qu’on connait un peu plus son histoire. Sa manière de résoudre les énigmes fait penser aux personnages emblématiques des séries d’aujourd’hui telles que Patrick Jane (The Mentalist). Les autres personnages sont tout aussi intéressants : certains font peur, certains sont débiles et d’autres sont bizarres. C’est un panel de personnages uniques qu’on nous offre sur un plateau ! Tous les décrire serait complexe vu qu’il y en a pas mal, des personnages

Mon avis

Twin Peaks mélange pas mal de genres : un côté soap opera sans tomber dans la débilité de ce qui perdure à la télévision depuis des dizaines d’années, un côté drama (Twin Peaks fut en quelque sorte un précurseur à toutes ces séries où des choses bizarres se passent dans telle ou telle petite ville, comme Desperate Housewives avec Wisteria Lane par exemple), et un côté fantastique du fait que, quand on regarde la série en intégralité, les choses qui s’y passent n’ont pas d’explication purement rationnelle.

Les deux saisons n’ont pas le même nombre d’épisodes (8 pour la première, 22 pour la seconde), ce qui fait que l’intrigue principale « Laura Palmer » se résout à l’épisode 9 ou 10 de la seconde saison. Après cela se lance une nouvelle intrigue, moins passionnante que la première, car moins développée vu le nombre d’épisodes restants. Certains personnages principaux deviennent plus secondaires, mais de nouveaux personnages font leur apparition et redonnent de l’élan. Cette nouvelle intrigue est un peu compliquée à se mettre en place je trouve, mais une fois lancée, elle devient elle aussi intéressante et complexe.

Le final de la série est réussi mais malheureusement nous propose un nouveau cliffhanger qui ne sera pas résolu puisque le film qui a suivi la diffusion de la série nous parle des derniers jours de Laura Palmer, avant qu’elle meure et que les événements de la série commencent, même si on en voudrait encore, nous, du Twin Peaks ! C’est d’ailleurs dans le final où tout le côté bizarroïde et fantastique de la série refait le plus surface.

En bref

Même si Twin Peaks a presque 25 ans, la série n’en reste pas moins passionnante à suivre, avec une ambiance que je n’ai pu voir nulle part ailleurs, due au génie de David Lynch et de Mark Frost. Avec son OST inoubliable et sublime, ses personnages complètement barrés (dans le sens « étrange » du terme) et son environnement apaisant en apparence, Twin Peaks restera un des piliers de ce qui se fait en série aujourd’hui. Il faudra tout de même un petit temps d’adaptation au début de la série ainsi qu’après la fin de l’intrigue sur Laura Palmer.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s