White Collar

White Collar

Chaîne : USA Network
Date de création : 2009
Statut : Terminée (2014)
Nombre de saisons : Six saisons

Critique initialement écrite le 07/03/2014

Synopsis

White Collar (connue en France sous le nom abominable de FBI : Duo Très Spécial, qui laisserait paraître à une énième série policière sans intérêt ; quoique qu’au Québec, ils l’appellent FBI : Flic et Escroc, ce qui est bien pourri aussi), c’est l’histoire de Neal Caffrey, un grand arnaqueur et faussaire, recherché pendant trois ans par un agent spécial du FBI, Peter Burke, qui a finalement réussi à l’attraper. Neal est alors en prison depuis quelques années, il ne lui reste plus que 4 mois à faire en taule, mais il réussit à s’échapper de la prison pour retrouver sa fiancée, partie de manière assez étrange. Peter le retrouve une nouvelle fois, mais cette fois-ci, en guise de travaux d’intérêt général, Neal va faire équipe avec Peter en utilisant ses compétences pour des affaires pas comme les autres, puisqu’elles concernent le vol d’œuvres d’art par exemple. Mais M’sieur Caffrey continue toujours de son côté à faire des manigances pour trouver la vérité sur sa fiancée.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique de la série ne dure qu’une petite d’une dizaine de secondes. Assez simple, on voit la tronche des personnages défiler accompagné d’une mélodie dynamique à la guitare électrique. L’OST ne marque pas spécialement, ce qui est souvent le cas dans une série policière américaine. Le jeu d’acteur est assez bon, les personnages sont très attachants (ouais, et avoir un personnage principal pas moche ça aide aussi haha).

Mon avis

White Collar est une très bonne série. Malgré le fait qu’elle se cache sous l’étiquette « série policière », on est loin des séries qui se ressemblent un peu toutes. White Collar se concentre non pas sur les meurtres (ça arrive qu’il y en ait, en tant que dommage collatéral, mais rarement en temps qu’affaire principale), mais sur les arnaqueurs, tout comme Neal. Dit comme ça, ça peut paraitre un peu chiant et mou, et bah non ! C’est tout le contraire. La série est dans l’air du temps, divertissante, légère, tout en ayant une intrigue derrière. Contrairement à The Mentalist où l’intrigue sur Red John est utilisée que deux ou trois épisodes par saison, ici le fil rouge de la saison est utilisé tout du long, en plus de l’affaire de l’épisode.

Comme je le disais plus haut, les personnages sont attachants. Le duo Neal-Peter fonctionne à merveille car ils se complètent mais dépendent aussi un peu l’un de l’autre. Ils ne forment pas juste une équipe pour le boulot, ils deviennent surtout amis au fil du temps. C’est le truc de la chaîne USA Network, faire des séries basées sur un duo (comme avec la série Suits par exemple).

Les autres personnages sont tout aussi sympas : Mozzie, le fidèle allié de Neal dans ses magouilles aimera bien nous balancer deux trois mots en français entre deux citations de personnes historiques en buvant son vin rouge ; Elizabeth, la femme de Peter, intervient régulièrement et parfois aide son mari sur les enquêtes ; malheureusement les agents Diana Barrigan et Clinton Jones prennent peu d’importance (surtout pour Clinton Jones, dont on ne sait pas grand-chose), c’est dommage car ils pourraient être un plus, mais ils sont trop transparents et restent cantonnés aux affaires du FBI.

Je trouve ça très intéressant comment Neal procède à chaque fois pour aider le FBI… ou pour son propre compte ! Entre le vol de bijoux, la falsification d’un tableau, d’une sculpture, … Bref, notre cher Neal Caffrey peut tout faire, c’est un peu le MacGyver des escroqueries (bon du coup je suppose qu’un personnage pareil n’est pas très réaliste dans le sens où il réussit tout ce qu’il copie).

La série est intéressante de bout en bout (petit bémol pour la saison 4 tout de même, qui est aussi sûrement due à mon visionnage qui a suivi la diffusion américaine, c’est-à-dire un épisode par semaine mais avec la pause de milieu de saison qui durait en gros 6 mois…), du coup il vaut mieux ne pas s’interrompre en plein milieu d’une saison, et encore mieux, regarder la série dans son intégralité d’un coup !

Malgré tout, pour ces saisons 4 et 5, on sent qu’on commence à tourner un peu en rond au niveau de l’intrigue (toujours cette histoire de confiance entre Peter et Neal, …), alors même si dernièrement, mon visionnage de la saison 5 est passée comme une lettre à la poste, on est dans les derniers retranchements de la série. Cela dit, étant donné qu’on nous laisse dans un cliffhanger en saison 5, il nous faut une fin ! Même si ce n’est pas une saison complète (comme pour Nikita, où la saison 4 n’a bénéficié que de 6 épisodes), une « demi-saison » serait suffisante pour conclure le tout, car c’est une série qui le mérite amplement.

Mises à jour

Article mis à jour le 03/01/2015 pour la saison 6

Attention spoilers ! Ne pas lire si vous n'êtes pas à jour... ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Attention spoilers !
Ne pas lire si vous n’êtes pas à jour… ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Courte et dernière saison (6 épisodes), mais saison assez efficace ! Je préférais tout de même dans les débuts, mais je suis très contente que la série ait eu une fin, bien méritée. Elle arrive à point nommé cette fin, je pense qu’une saison supplémentaire aurait été de trop (sans parler de la fin, juste du fait qu’il y aurait encore eu une saison), en tout cas pour moi. C’est une chouette série qu’on quitte là, avec des personnages attachants. J’espère qu’on retrouvera Matt Bomer rapidement dans une nouvelle série, ça serait cool.

C’est dommage que la fin soit attendue, on sait très bien que ça vire en happy ending. Je ne voulais pas que Neal meurt dans tous les cas, mais bon c’pas une surprise qu’il soit à Paris (les multiples références françaises dans la série forcément, mais en particulier dans cet épisode). Et tiens, vas-y que j’appelle Neal le gamin de Peter et El, z’aviez pas plus cliché les gars ?

Je n’ai pas grand-chose à dire à propos de cette saison, elle fut divertissante mais pas fabuleuse non plus. Elle me manquera tout de même, elle avait un charme cette série (non je ne parle pas que de Matt Bomer !). Je l’ai adoré dans ses débuts mais un peu moins sur la fin. Souhaitons bonne route aux acteurs !

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n'étais pas à jour !

Le spoiler est fini, tu peux ouvrir à nouveau tes yeux si tu n’étais pas à jour !

En bref

White Collar est une très bonne série « policière », mais pas que ! On se laisse charmer par l’intrigue et les personnages, l’ambiance sympathique, les décors de la ville de New-York. On regrettera cette impression de déjà vu pour les dernières saisons et les personnages qui bossent au FBI trop secondaires et peu creusés. Alors même si on réutilise la formule « personnage qui est consultant pour la police » comme pour The Mentalist, Castle et j’en passe, la série reste cependant un petit coup de cœur que j’ai eu, et où on enchaîne les épisodes assez facilement, sans prise de tête !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s