Bates Motel

Bates Motel

Chaîne : A&E
Date de création : 2013
Statut : En cours
Nombre de saisons : Deux saisons, renouvelée pour une troisième saison

Synopsis

Bates Motel, c’est une sorte de prequel au fameux film réalisé par Alfred Hitchcock, Psychose. On retrouve le personnage de Norman Bates, sauf qu’il est encore jeune là, puisqu’il n’a que 17 ans ! Avec sa mère ultra-protectrice Norma, ils viennent de déménager d’Arizona pour refaire leur vie après le décès du père de la famille. Ils emménagent alors dans l’Oregon, à White Pine Bay, dans une grande maison avec à côté un vieux motel. Ces deux personnages particuliers vont être confrontés à cette ville où les choses ne tournent pas vraiment rond.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique est malheureusement faiblard, j’ai l’impression de voir une intro à la « Confessions Intimes ».. c’est couillon. J’aurais plutôt imaginé un générique où l’on voit le motel et la maison dans une ambiance lugubre avec une musique stressante à la Walking Dead… You can’t always get what you want !

L’OST est composée de pas mal de piano et de violons, l’ambiance aurait pu être améliorée si la musique était un peu plus variée et marquante.

Le jeu d’acteur est capital ici, quand on s’attaque à Hitchcock, faut assurer derrière. Au début j’avais des doutes concernant Freddie Highmore, je trouvais son jeu un peu monotone, mais au fur et à mesure le personnage s’intensifie et il a la gueule de l’emploi. Une tronche mignonne et flippante à la fois, nickel. La relation fusionnelle avec sa mère passe très bien à l’écran, bien que j’en ai un peu marre que Norma Bates chiale 3 fois par épisode… Mais Vera Farmiga gère bien aussi, je l’avoue, c’est juste l’écriture de son perso qui mériterait un peu plus de variété.

Ce qui est marrant, c’est que le Shérif de la ville, Alex Romero, a quasiment la même tronche qu’Anthony Perkins (Norman Bates dans le film d’Hitchcock), d’ailleurs y a une vidéo parodique de l’audition pour la série où l’acteur fait genre qu’il postule pour le rôle de Norman, c’est le genre de truc qui me fait marrer ! 😀

Mon avis

J’étais pressée de commencer Bates Motel, parce que Psychose m’avait pas mal plu (moi et les serial-killers, une grande histoire d’amour, entre Dexter Morgan, Patrick Bateman et aujourd’hui Norman Bates, et sûrement prochainement Hannibal Lecter).

La première saison commence bien, et le tout s’ensuit en gradation, on a une bonne saison solide, des personnages attachants. J’ai trouvé la série pas mal, parce que j’ai été bien prise au jeu. Malheureusement elle est loin d’être exemptée de défaut, surtout au niveau scénaristique dans la saison deux. Eh ouais, on m’avait prévenu que ça devenait de moins bonne qualité, mais j’essayais de me voiler la face, de ne pas me gâcher le plaisir, pourtant c’est bien vrai ! La deuxième saison est un gros foutoir, où l’on fout des intrigues dont on s’en bat les steaks honnêtement (une sorte d’histoire de cartel de drogue, où toute la population est au courant mais ne dit rien parce que ça ramène de la tune). On s’éloigne des personnages et de leurs intrigues pour franchement pas grand-chose.

Un autre problème qui m’a un peu prise de court aussi, c’est qu’en commençant, je me suis du coup que chronologiquement, la série devrait se passer dans les années 40-50, vu que le film original est sorti en 1960. Eh bien pas du tout ! La sonnerie de l’iPhone de Norman, ça surprend au début, oh god ! En fait pendant toute la série on est le cul entre deux chaises : les temps actuels et le passé. On maintient cette ambiance rétro (dans les fringues de Norma et Norman, dans leur maison et le motel, les voitures, …).Du coup la prequel qui est censé se passer avant 1960 nous fait retrouver des personnages avec des smartphones à la main… un peu surprenant ce choix je dois l’avouer !

Y a aussi un côté « teen show » parfois avec cette série. Des choses dont je n’avais pas vu le bout du nez depuis longtemps (du genre des histoires de love dans le lycée de Norman avec la nana populaire du bahut, bien que pas trop mal foutu quand même) ! Là où je m’attendais à voir quelque chose qui fasse un peu plus flipper et mettre mal à l’aise (au vu de la relation glauque qu’entretiennent Norma et Norman… un seul N les sépare, ça en dit déjà long), c’est tout de même assez soft. Au final, rien de très choquant, et scénaristiquement, pas grand-chose de surprenant non plus, on s’attend à ce que X tombe « love love » de Y dès leur première rencontre, sans déconner…

Et on a cet autre côté d’une énième série se passant dans un bled chelou, essayant d’avoir un air de Twin Peaks (ça a l’air, mais pas de quoi s’y méprendre). Ca a plutôt l’air d’un Desperate Housewives avec tous ses problèmes loin d’être réalistes (bien que j’aime Desperate, ne me jetez pas de pierres hein, mais niveau réalisme on a vu mieux que tout le bordel qui se passe à Wisteria Lane).

J’ai l’impression de dire pas mal de choses négatives, ça n’empêche que j’ai bien apprécié la série moi ! C’est loin d’être parfait, c’est à des millénaires d’être proche de l’oeuvre d’Hitchcock, mais ce motel a quand même une aura, notre Norman est quand même pas net, notre Norma non plus d’ailleurs, ce sont évidemment les moments entre eux qui sont les plus intéressants. Parce que j’aime quand Norman crie « MOTHEEER ! » à plein poumons, et quand Norma crie après son fils comme une truie en chialant des litres de larmes. J’aime que la série soit assez dynamique, parce que j’me suis pas ennuyée une seconde en matant les deux saisons, bouclées en une semaine.

Ce que j’attends de la prochaine saison, c’est du Norman Bates à bout, taré, sa mère effarée devant un fils qui s’égare de plus en plus. J’attends des histoires glauques, j’attends du suspense (eh, oublions pas que c’est une prequel de Psychose, le suspens et Hitchcock c’est un poil lié tout de même), je veux que la trop mignonne gamine Emma reste là, parce qu’elle est trop choupinette et qu’elle peut aider au développement de Norman.

En bref

Malgré des points clairement perfectibles, Bates Motel est une série sympa, en admettant que l’on ne mette pas ses espoirs trop hauts (genre pas au niveau de l’oeuvre d’origine) au risque d’être complètement déçue. La série a encore pas mal de potentiel, espérons qu’elle l’exploite un maximum !

3 réflexions sur “Bates Motel

  1. Je suis à peu près d’accord avec tout ce que tu dis. J’ai aimé la première saison glauque à souhait, moins la 2e (j’ai même failli abandonner à un moment mais comme elle faisait partie de mon challenge séries j’ai persisté) mais je pense que je regarderai la 3e parce que j’ai envie de voir comment ça va tourner (mais faudra arrêter avec les storylines à la con sur le cartel). Et moi aussi je trouve Emma trop choupinette.

    J'aime

    • Bah ouais j’comprends pas l’histoire de la drogue, on s’en contrefout un peu quoi, et du coup le personnage de Dylan est tellement mal amené que j’en avais pas grand-chose à faire de lui. Gardons espoir !

      J'aime

  2. Pingback: Challenge Séries 2015 | Constu TV – Critique Séries

Répondre à Frankie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s