Marvel’s Daredevil

Daredevil

Chaîne : Netflix
Date de création : 2015
Statut : En cours
Nombre de saisons : Une saison, renouvelée pour une deuxième saison

Cliques ici pour lire en musique !

Synopsis

Daredevil, tiré des comic books Marvel, c’est l’histoire de Matt Murdock, un jeune avocat, aveugle depuis l’âge de 9 ans, mais justicier la nuit, combattant les méchants pas beaux et aidant les personnes en danger en enfilant son costume de Daredevil dans les rues de Hell’s Kitchen. Son collègue et meilleur ami Foggy ne sait rien de sa « double vie », tout comme Karen Page, une jeune femme accusée de meurtre. Matt va vite la disculper car, même si il est aveugle, le petiot a ses autres sens décuplés et ressent les choses différemment.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique fait très très TRÈS fortement penser à celui d’Hannibal pour toute personne qui aura vu les deux génériques. Tous les deux ont des visages qui se forment avec du sang qui coule. La nuance est qu’avec Hannibal, tout est sur fond blanc, là on reste dans du rouge, tout le temps. Et que d’autres choses se forment, comme des immeubles. La musique du générique est en somme assez classique pour une série de super-héros, avec du violon qui monte en puissance à tire-larigot. Du coup ça me laisse un peu indifférente, avec cette grosse inspiration à la Hannibal et une musique sans grande originalité. L’OST est pas fifolle non plus, mais ce que j’apprécie, c’est que la série sait ne pas mettre de la musique quand on n’en a pas besoin. Parce que mettre de la musique tout le temps, ou pseudo badass dès les premières secondes d’un épisode, ça me sort par les trous de nez, tant mieux donc. OST pas spécialement marquante mais utilisée quand il faut, avec parfois quelques petites subtilités comme de la musique classique dans le dernier épisode notamment. Le jeu d’acteur est assez bon, bien que discutable par moments. L’acteur qui joue Wilson Fisk peut être excellent tout comme il peut être complètement vide et crispé, sans expression. Dans la série, on retrouve aussi Deborah Ann Woll  que je connaissais par True Blood (Jessica). Disons que si vous ne supportiez pas l’actrice dans True Blood, j’pense que ça sera pareil dans Daredevil. Elle n’est pas mauvaise, mais c’est juste que parfois j’ai envie de la gifler, c’pas ma faute (Eh meuf, redeviens rousse s’teuplé, ton blond dégueulasse qui vire vers le jaune, c’est le non.) ! Je ne connaissais pas Charlie Cox, et l’acteur est plutôt bon ! (Et en plus c’est le sosie de Jérôme Niel sans déconner, qui lui même est né le même jour que moi… TROP DE POINTS COMMUNS JE SUIS DAREDEVIL !)

Mon avis

Si vous me lisez régulièrement ou que vous me connaissez IRL, vous devriez savoir que moi, les séries de super-héros à la base, c’est pas mon délire. Je n’ai pas baigné dans les comic books étant gamine, et le genre ne m’attire pas forcément. Après avoir vu la première saison d‘Arrow il y a deux ans, je m’étais bien ennuyée et n’avais pas du tout accroché. C’était cliché, mal foutu, plan plan. C’était censé être méga dynamique alors que moi j’roupillais tranquillement devant.

Mais ici, c’est différent. Parce qu’on n’est plus sur la CW, mais sur Netflix. Des plus gros moyens sont déployés, on ne vise plus que des ados mais tout type de public, le fond et la forme sont bien différents entre les deux supports.

Ce n’était pas du tout ma priorité de regarder cette série, je m’étais dit « ouais p’tet un jour, on verra ». Et puis un pote m’a dit « essayes, même juste le pilot, dis moi c’que t’en penses ». Allez, j’me lance. (Sauf que moi j’ai des espèces de tocs, j’ai besoin de voir au moins une saison entière, à moins que ce soit vraiment un truc pourrave, ce qui arrive rarement puisque je ne sélectionne pas n’importe quelle série à regarder).

Bon Constu abrèges, tu vas dire clairement si t’aimes ou pas ? 

J’y viens, j’y viens, deux secondes !
Comme je le pensais, j’accroche beaucoup plus à une série de super-héros par Netflix que par la CW. C’est le jour et la nuit. 

Daredevil, c’est soigné. Les scènes d’action sont bien filmées et bien orchestrées. On remarquera même un plan séquence à la fin de l’épisode 2, ou encore un plan assez ingénieux filmé depuis l’arrière d’une voiture qui suit Matt en mode Daredevil, enfin ça envoyait quoi !

Niveau rythme, rien à voir non plus. Là où Arrow voulait donner un semblant de rythme de fifou auquel je n’ai pas du tout accroché, dans Daredevil on ne nous ment pas. Il y a pas mal de blabla/drama au final, ce qui pourrait rebuter ceux qui cherchent surtout des scènes d’action pendant les 4/5 de l’épisode. Attention pour autant, des scènes d’action, il y en a hein ! Chaque épisode à sa dose d’action, plus ou moins importante. Mais c’est un rythme auquel j’accroche beaucoup plus. Des scènes d’action dans une série de super-héros, c’est indispensable, mais comme ce n’est pas un genre qui m’attire des masses, ce rythme me convient bien mieux !

Au niveau de la réalisation, on a donc quelque chose de très joli. A ce niveau, Netflix ne me déçoit jamais. L‘ambiance est très sombre, on est quasiment tout le temps dans la nuit, avec des lumières plus ou moins fortes et colorées. J’aime surtout quand on est dans l’appart de Matt. Très sombre mais des lumières très vives venant de panneaux publicitaires dans la rue donnent un éclairage vraiment joli, qui me rappelle un peu ceux qu’on pouvait voir dans la première saison de Veronica Mars ou, dans un autre genre, puisque c’est un jeu vidéo (et aussi une série de comic books pas encore lus), The Wolf Among Us.

J’avais trouvé la présentation des personnages un peu rapide lors du pilote, mais au final, ils se développent tous au fil de la saison et sont plus complexes qu’ils n’y paraissent.

Daredevil c’est un peu un carrefour entre plusieurs genres : l’action/aventure, le drame, le judiciaire (bien qu’au final ce genre n’est que très peu utilisé à part au début de la saison, ce qui est dommage vu que Matt et Foggy sont quand même censés être avocats). Si la partie judiciaire serait légèrement plus présente, on aurait un très bon équilibre qui permettrait de ne vraiment pas s’ennuyer une seconde.

La série présente pas mal de flashbacks, notamment dans la première moitié de saison, ce qui permet de bien développer le personnage principal via son enfance. C’était très intéressant et bien foutu.

Et puis j’aime bien ce genre de super-héros qui malgré un handicap en fait une force. Et ses lunettes rouges sont trop cool, je veux les mêmes (j’vous filerai mon ordonnance de l’ophtalmo pour qu’elles soient à ma vue <3).

Comme vous l’avez vu, je n’ai pas comparé la série au film Daredevil ou aux comics d’origine, vu que j’ai vu/lu aucun des deux. Ca me permet de partir sans (presque) aucun préjugé de la série, surtout qu’à ce qu’il parait le film est pas terrible. Peut-être que je le regarderai un jour quand même.

Au niveau du scénario, j’aurais aimé quelque chose qui sorte un peu plus de l’ordinaire mais bon j’vais pas réécrire les comics non plus. L’histoire d’un espèce de mafieux qui exerce son pouvoir sur la ville, c’est déjà vu, certes. A voir si en saison 2 la série prend un petit virage ou pas.

Daredevil aurait presque un petit côté Game of Thrones, car oui, elle aussi se met à buter des personnages secondaires importants comme ça, sans état d’âme. Tant pis si tu l’aimais bien, couic couic !

En bref

Daredevil n’est pas exempt de défauts mais présente de belles qualités et je pense, en a encore dans le ventre.  Malgré que je sois loin d’être fan de séries de super-héros, Daredevil m’a convaincue. Je ne suis pas fan de la série, mais elle m’a bien divertie et m’aide à me réconcilier (un peu) avec le genre. Le support Netflix fait là toute la différence avec des séries comme Arrow.

Publicités

Une réflexion sur “Marvel’s Daredevil

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s