Wet Hot American Summer : First Day of Camp

Wet Hot American Summer First Day of Camp

Chaîne : Netflix
Date de création : 2015
Statut : Terminée (2015)
Nombre de saisons : Une saison

Cliques ici pour lire en musique !

Synopsis

La série est un prequel du film Wet Hot American Summer sorti en 2001, où l’on voyait le dernier jour d’un camp d’été. On voit donc ici leur tout premier jour pendant cette première saison. On reprend le même casting, même si déjà à l’époque ils avaient la trentaine et jouaient des ados, ils ont maintenant la quarantaine et jouent ces mêmes ados ! La série est une parodie des teen movies et autres séries du genre. Je ne peux pas détailler les personnages parce qu’il y en a trop, mais en gros, moniteurs et gamins passent leur été sur ce camp, entre amour, amitié, rigolade et mystère !

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique est en fait un écran titre mais revenant avec toujours la même musique, très années 80 et teen, qui correspond parfaitement la série. Il est en de même pour l’OST qui reste dans cet esprit, comme vous pouvez l’entendre dans le lien que j’ai mis plus haut. La grande force du show, c’est son casting et donc ses personnages. Je ne connais pas tous les acteurs mais une bonne partie, entre autres : Amy Peohler (Parks and Recreation), Jason Schwartzman et Michael Cera (Scott Pilgrim vs. The World, Arrested Development pour ce dernier seulement), Bradley Cooper (qu’on ne présente plus !), Paul Rudd (Friends, plus récemment dans le rôle titre d’Ant-Man), Elizabeth Banks (30 Rock, Scrubs, Pitch Perfect), Christopher Meloni (New York Unité Spéciale, True Blood), Ken Marino (Veronica Mars), Jon Hamm et John Slattery (Mad Men), et pleiiiiiin d’autres ! Il y aura forcément une tête que vous reconnaîtrez là-dedans, que vous soyez amateurs de séries ou plutôt de films !

Mon avis

Cette série est bien évidemment à regarder au millième degré. Quand je vois des commentaires de gens qui se « plaignent » que le casting n’est pas réaliste au vu de l’âge des acteurs comparé à l’âge des personnages, j’me fais un gros facepalm. C’EST FAIT EXPRÈS BORDEL ! La série ne se prend pas au sérieux, comme je l’ai dit, c’est une série parodique, alors bien sûr que ce n’est absolument pas réaliste. Vous croyez qu’une boîte de conserve qui parle, c’est réaliste vous ? (Oui oui, y en a une.)

Je vous conseille de voir le film avant de voir la série, même si temporellement c’est pas le bon sens pour le scénario, on s’en fout totalement. Ça permet de comprendre le délire, et dans le même sens, savoir si c’est votre came ou pas, pour ne pas vous aventurer dans la série si vous n’avez pas aimé le film.

J’avais passé un bon moment devant le film, sans pour autant le trouver transcendant, mais le casting me faisait tellement baver que je me devais de voir la série, surtout qu’il n’y a que 8 épisodes.

J’ai un peu gardé le même sentiment pour la série, bien qu’elle se bonifie au fil des épisodes. Le pilote est franchement pas folichon à mes yeux, mais les trois/quatre derniers épisodes sont beaucoup plus distrayants et drôles à mes yeux.

Je suis pourtant très friande de séries à l’humour absurde et parodique, mais la sauce n’a pas complètement pris avec Wet Hot, et j’ignore pourquoi. Tous les ingrédients sont pourtant là, mais il manque quelque chose pour que je claque une réplique de la série toutes les deux phrases (Le Coeur A Ses Raisons, si tu m’entends). On attend que ça décolle sans que ça ne vienne vraiment, et du coup on est un peu déçus.

Cela n’empêche qu’il y a quand même d’excellents moments, et que la série ne parodie pas seulement la série d’ados mais parfois les films d’action et thrillers, bref elle ne s’attaque pas qu’à un seul genre !

Dans les personnages qui me font le plus marrer (j’ai pas retenu les noms, y en a trop !), il y a celui de Paul Rudd, le rebelle à moto qui roule des galoches comme personne (il me fait extrêmement rire ce mec, la dégaine, les mimiques, je l’aime) et Christopher Meloni, le cuisto un peu nul à chier qui kiffe son frigo. Après, chaque personnage apporte sa personnalité, aussi caricatural mais à la fois déjanté qu’ils peuvent être.

Niveau réalisation, on reste bien dans l’ambiance 80’s, ce qui est très plaisant. C’est décontracté et ça peut rappeler des bons souvenirs à certains qui sont passés dans leur vie par l’étape scout, colonie, centre aéré ou que sais-je encore !

En bref

Avec son casting de rêve, Wet Hot American Summer en a fait bavé plus d’un. Dommage que la série ne m’est pas complètement convaincu. L’intention est là, mais il manque un petit quelque chose. On passe tout de même un bon moment grâce à ses gags absurdes qui augmentent en nombre au fil des épisodes. Dans tous les cas, il ne faut pas s’arrêter au pilot qui n’est pas forcément très réussi.

Publicités

2 réflexions sur “Wet Hot American Summer : First Day of Camp

  1. Alors cette série, je n’ai même pas eu envie de la regarder ! 🙂 Pourtant il y a des acteurs que j’adore dedans ! Mais le principe de faire quelque chose d’un peu ringard et absurde avec des acteurs matures jouant des ados m’a rebutée et j’avais tellement d’autres séries à regarder. En plus, les quelques passages que j’ai vus lorsque ma fille regardait les épisodes à la maison ne m’ont pas convaincue.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s