Dix pour cent

Dix pour cent

Chaîne : France 2
Date de création : 2015
Statut : En cours
Nombre de saisons : Une saison, renouvelée pour une deuxième saison

Synopsis

Dix pour cent, c’est le pourcentage que touche un agent sur le contrat de l’acteur. C’est ainsi qu’à Paris, nous suivrons quatre agents artistiques de la boîte ASK (Agence Samuel Kerr), Andrea, Mathias, Gabriel et Arlette, dans leurs vies assez mouvementées, tant au niveau professionnel que personnel. Le créateur de cette boîte, Samuel, est décédé et c’est à nos quatre agents d’essayer de tenir l’entreprise à bout de bras.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique est sympathique bien que pas transcendant non plus. On voit tout d’abord une actrice en costume pour ensuite que l’on se tourne vers nos quatre agents artistiques. Ce générique montre bien qu’on essaye de voir un peu l’envers du décor, que derrière chaque acteur, un agent existe. La musique est assez simpliste mais colle assez bien à l’univers de la série.
L’OST est assez répétitive et pas assez ouf pour que je me l’écoute hors visionnage de la série. Après elle n’est pas mauvaise, loin de là, et des thèmes récurrents marquent, mais ça reste assez plat.
Le jeu d’acteur n’est « pas mauvais pour une série française ». Cette fameuse locution persiste quand on dévore des séries étrangères et assez peu de françaises. Je suis très contente de retrouver Camille Cottin, alias la fameuse Connasse de Canal +. Ce rôle lui va comme un gant ! Le reste du casting n’est pas mauvais non plus mais je trouve que c’est clairement elle que l’on met en avant, ce qui n’est pas pour me déplaire. La série met des guests dans chacun de ses épisodes (le titre des épisodes est d’ailleurs en fonction de ces derniers). Cela permet de faire une véritable mise en abyme avec ces guests censés jouer eux-mêmes. Vous verrez même Joey Starr fringué en aristocrate, jouant avec Julie Gayet, ouep. Deal with it.

Mon avis

Je me suis aventurée dans cette série un peu sur un coup de tête. Mais il se trouve que le timing était très bon, en parallèle de certains de mes cours sur la production audiovisuelle et tout le tralala. Mais le synopsis m’a pas mal plu et retrouver Camille Cottin fut un élément supplémentaire pour que je me lance. Et puis, allez, une série française pour une fois !

C’est une assez bonne surprise qu’on a là ! C’est bien réalisé, assez bien joué, les personnages principaux sont intéressants, bref on tient là une vraie série, sur une chaîne publique qui plus est ! Je crois qu’à part Fais pas ci, Fais pas ça, je n’ai pas regardé d’autres séries de France 2. Mais on sent que tout doucement, la chaîne fait le choix de présenter des vraies séries, pas des pseudos téléfilms épisodiques mal joués, vus et revus.

Dix pour cent, c’est une bonne comédie dramatique, assez bien rythmée et scénarisée. Elle s’inspire d’ailleurs de la vie d’un vrai agent et de ses vraies anecdotes, ce qui permet de se mettre vraiment dans les situations. On sait que certains acteurs/certaines actrices vont faire les divas ou être particulièrement relous, ou tout simplement faire des choix pourris et qu’il faut rattraper le tout, à toi de jouer, mon cher agent artistique !

Cette série est grand public tout en critiquant très clairement certains aspects de ce monde à part, comme par exemple ce qu’ils appellent le « ménage » des actrices (en gros une actrice se fait payer un certain montant pour s’afficher avec un homme ultra friqué), le trucage des notes Allociné, les magouilles avec le Fisc, les mensonges des acteurs pour obtenir tel ou tel rôle ou encore la chirurgie esthétique. Je vous renvoie à l’article de Biiinge qui en parle mieux que moi ! Dans tous les cas, c’est pas souvent que l’on mette en avant les aspects un peu « honteux » du cinéma et ça fait plaiz’ que ça soit là, sans complexe, sans pression.

Je ne suis pas fan de la série pour autant mais je suis contente d’avoir visionné un projet français réussi. Si les audiences sont là, la série peut se poursuivre pour plusieurs saisons encore, en suivant le parcours de Fais pas ci, Fais pas ça.

En bref

Dix pour cent est une chouette série qui nous montre l’envers du décor du cinéma et plus particulièrement de la relation agent-acteur. Elle est assez bien foutue et a le mérite d’utiliser pas mal d’autodérision au final. A tenter !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s