The Man in the High Castle

The Man In The High Castle

Chaîne : Amazon
Date de création : 2015
Statut : ?
Nombre de saisons : Une saison

Cliques ici pour lire en musique

Synopsis

1947. La seconde guerre mondiale s’est belle et bien achevée, sauf qu’un gros détail de l’histoire a changé : c’est l’Allemagne Nazie et l’Empire du Japon qui ont remporté cette guerre. Ces derniers se partagent alors les Etats-Unis, bien que les Nazis possèdent une majeure partie du pays comme vous pouvez le voir sur cette carte :

Man_High_Castle_TV_Series_map

Et au milieu se trouve une zone neutre peuplée de résistants.
Nous sommes en 1962 et Adolf Hitler est malade, et les tensions entre Japonais et Allemands s’intensifient. Dans ce temps, les résistants essayent de sécuriser les images d’un film appelé The Grasshopper Lies Heavy (Le Poids de la sauterelle), comprenant des images inquiétantes pouvant peut-être changer le cours de l’histoire.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique est lui-même assez troublant. Troublant parce que la musique (que j’ai mis en lien plus haut) est hyper calme, ce qui est assez rare pour un générique qu’il faut le souligner. Et pourtant, ça concorde assez bien avec l’ambiance de la série, dans cette ambiance de tensions permanentes, de secrets, de sous-entendus, …. L’OST se fait assez discrète, si ce n’est dans les moments clés, elle n’est pas spécialement mémorable. Le jeu d’acteur est bon, il est même déconcertant parfois car on s’attache à des personnages que, moralement, on ne devrait clairement pas. Genre l’Obergruppenführer (rang SS) John Smith, bien que ce soit un nazi, n’est pas complètement détestable, et c’est plutôt flippant. « L’héroïne » de la série, Juliana Crain, est plutôt attachante elle aussi mais l’est un peu moins sur la fin, idem pour son mec, Frank Frink (ça c’est du nom qui envoie, ça doit être chiant d’avoir qu’une seule lettre qui change entre prénom et nom, c’comme si j’m’appelais Constance Constince, ça serait pas pratique).

Mon avis

Après avoir lu ce synopsis tourné vers la dystopie, ajouté au fait que ce soit diffusé sur Amazon, qui je vous le rappelle s’est lancé dans la production de séries il y a peu, ma curiosité a clairement été attisée. Pourtant j’suis pas très calée histoire ou quoi que ce soit, et c’est pas spécialement le genre de séries que je porte dans mon cœur, mais là j’avais vraiment envie de tenter l’expérience. Malgré la campagne de communication réalisée aux US complètement foireuse (qui a cru que foutre des drapeaux nazis et tout ça dans le métro était une bonne idée ? …), la série est quant à elle de qualité !

J’ai trouvé le pilote très accrocheur, faisant son boulot de pilote en contextualisant plutôt bien la situation et présentant les personnages principaux. J’ai été prise dans l’ambiance, et encore une fois troublée par certaines choses. Parce que ça fait tout drôle de se retrouver aux Etats-Unis avec des mecs en uniforme nazi finissant leurs appels téléphoniques par « Heil Hitler ». L’ultime question du « Et si ça c’était passé autrement ? » persiste, et c’est une question qui revient bien d’actualité au niveau politique aujourd’hui.

Nous ne sommes pas du tout dans l’action constante, au contraire, tout est très contenu et les dialogues contiennent pas mal de sous-texte.

Ce que j’aime aussi, c’est qu’on reprend quand même les bases d’une bonne série : le suspense. Dès la fin du pilote, on a envie de savoir la suite, et cette sensation sera récurrente à pas mal d’épisodes, notamment en fin d’épisode 9, qui nous fait dire « EHHHHH WTF C’EST QUOI C’T’HISTOIRE ?! ».

La série n’est pas parfaite pour autant, il manque clairement quelque chose et parfois quand même un peu de rythme n’aurait pas été de trop. J’aurais aimé que le couple Julianna/Frank soit un peu plus creusé et profond, en savoir un peu plus sur le pourquoi du comment des films, ce genre de choses.

La fin de cette première saison est assez ouverte et je ne suis pas sûre d’avoir compris à 100% cette fin. J’espère juste que la série ne sera pas annulée parce que ce genre de fin n’est pas suffisant pour clore une série.

En bref

On part d’une bonne base avec cette première saison, et si saison 2 il y a, la série est toujours améliorable. Elle n’est pas parfaite mais il y a de très bonnes choses, son effet dérangeant est présent dès le premier épisode. La série reste clairement une affaire à suivre, et je vous la conseille !

Publicités

2 réflexions sur “The Man in the High Castle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s