The Leftovers – Saison 2

The Leftovers - S2

Spoiler Alert

Attention spoilers ! Ne pas lire si vous n’êtes pas à jour… ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Cliques ici pour lire en musique !

The Leftovers… un des meilleurs shows du cru 2014 était de retour pour cette deuxième saison. Je peux vous assurer que la qualité de la série est toujours au rendez-vous.

Bon déjà, j’vous écris à chaud, juste après avoir vu le dernier épisode et… pendant tout l’épisode j’avais le cœur serré et j’ignore pourquoi. Cette série bouscule ta tête bien comme il faut.

Reprenons au début de cette saison, à commencer par un changement de générique. Question : POURQUOI ?

L’opening de la saison 1 était magnifique et rien qu’à son visionnage on sentait qu’on avait affaire à une série puissante. Celui de la saison 2 ne correspond pas du tout à l’ambiance de la série. La voix de la nana qui chante est insupportable, c’est con parce que les paroles elles vont avec la série, mais c’est limite cucul quoi. On voit bien le manque, la disparition symbolisé par ces silhouettes vides, on voit que tout le monde peut être touché, tout ça… mais bon franchement, comparé à celui de la saison 1, rien à voir.

Le premier épisode de cette saison était déroutant au possible, avec ce début d’épisode avec la femme et l’enfant. J’m’attendais pas à commencer par ça.

On fait la rencontre de la famille Murphy, les nouveaux voisins de Kevin, Nora, Jill et de la petite Lily. Le père me faisait flipper, clairement il était pas net le m’sieur. Il se trouve que la fille Murphy, Evie, disparaît le jour de l’arrivée des Garvey-Durst dans cette nouvelle ville, Jarden (Texas), entouré du parc Miracle. C’est la seule ville des Etats-Unis a avoir été « épargné » de cette vague de disparitions.

On pourra noter l’utilisation de Where Is My Mind des Pixies, version originale et la cover instrumentale au piano. Tout comme Mr. Robot l’avait fait pour sa première saison. Je trouvais au début que Mr. Robot l’utilisait mieux, mais plus on avance, plus on l’entend dans les épisodes et plus elle est parfaitement bien intégrée en fait.

Dans l’épisode 3, on revoit enfin Laurie Garvey… QUI PARLE ! Putain ça fait du bien de l’entendre. Du coup on comprend plein de choses à son sujet, on y voit enfin un peu plus clair, et aussi par rapport à son fils. Bon y a des choses qui restent floues bien entendu, on est dans The Leftovers, faut pas déconner non plus.

On retrouve aussi Matt Jamison, le prêtre et frère de Nora. J’ai adoré son personnage cette saison-ci, Christopher Eccleston est excellent dans ce rôle (il me donnerait envie de revoir la saison 1 de Doctor Who tiens, et enfin l’apprécier à sa juste valeur !). Le pauvre il a pas la vie facile, avec sa femme en espèce d’état végétatif. Mais bordel ELLE SE REVEILLE DANS LE FINAL, YAY ! Rien que pour Matt j’suis contente.

On revoit Meg aussi. Je déteste son personnage, c’t’un fait. J’sais pas si c’est l’actrice, ou sa façon de jouer, ou vraiment son personnage, mais argh. Sur l’épisode consacré à elle, j’avais envie de la gifler. Arrêtes de faire ta pseudo meuf mystérieuse et causes merde !

Et évidemment, revenons-en à notre cher Kevin Garvey qui a, on peut le dire, une vie bien bordélique. Déjà, il voit Patti, alors qu’elle est un peu morte. Le plus hallucinant, c’est l’épisode 8 où l’on voit cet espèce de rêve-monde entre la vie et la mort. J’me demande comment Kevin arrive encore à être debout après ça, y a de quoi être bien pété du casque après une expérience pareille. Quel épisode surréaliste, mais avec plein de choses intéressantes et importantes concernant le développement du personnage. Justin Theroux assure dans son interprétation, chapeau.

A plusieurs reprises, en fin d’épisode, j’étais en mode « Oh shit », il y a des rebondissements chaud kékette. Et c’est donc là que j’en reviens au final, hyper puissant pour ma part. Les trois ados n’étaient pas disparues du tout, elles ont fait une sorte de fugue pour au final devenir des Guilty Remnants. Erika est censé comprendre pourquoi Evie fait ça, mais moi ça m’échappe, je crois que même si on m’expliquait clairement pourquoi les Guilty Remnants sont ce qu’ils sont, je ne comprendrai pas. Et on finit avec Kevin qui, après s’être mangé une balle dans le bidon, avoir repassé un court moment entre la vie et la mort, chanté une chanson de Simon & Garfunkel en karaoké, retrouve John Murphy, qui le soigne et rentre à la maison, où tout le monde est là. Cela inclus Laurie, toujours présente, et même son fils Tommy qu’il n’a pas vu depuis un long moment. Si la série se finissait là pour de vrai, ça ferait un espèce d’happy ending bizarrement venu dans la série, heureusement qu’elle est renouvelée pour une troisième, et dernière saison.

Que dire de cette saison… Je ne sais pas si je l’ai préféré à la première ou pas, en tout cas, la série fait un sans-faute. C’est une sacrée oeuvre à laquelle on assiste là. La réalisation est sublime, il y a plein de petits détails que l’on ne comprend pas immédiatement mais avec du recul, qui prennent tout leur sens. L’OST est toujours aussi bien, j’étais contente d’entendre la cover de You’re the One that I Want par Lo-Fang, que j’avais découvert il y a quelques semaines avant le visionnage de l’épisode. Les décors sont vraiment beaux aussi : le lac, le camp avant le pont qui mène à Jarden, tout ça, c’est vraiment sublime.

Je ne sais plus trop quoi dire, si ce n’est que cette saison est une franche réussite. Bien sûr des choses sont perturbantes, déroutantes, mais c’est pour ça qu’on aime la série. On ne nous sert pas les explications sur un plateau, on nous fait mijoter. Même si le but n’est pas de savoir « pourquoi 2% de la population a disparu », les mystères qui l’entourent (Guilty Remnants, comportement de certains personnages, etc) eux peuvent être élucidés au compte goutte.

La troisième saison promet d’être toujours aussi bien, et en étant la dernière, on bouclera la boucle. Pas besoin d’une série de 10 saisons pour faire une série réussie, bien au contraire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s