American Crime Story: The People V. OJ Simpson

American Crime Story

Chaîne : FX
Date de création : 2016
Statut : En cours
Nombre de saisons : Une saison, renouvelée pour une deuxième saison

Clique ici pour lire en musique !

Synopsis

Tout comme sa grande soeur American Horror Story, American Crime Story est une série anthologique, avec une histoire différente à chaque saison.

La première saison de la série aborde le procès d’Orenthal James Simpson, alias OJ Simpson, un célèbre joueur de baseball américain. En 1994, il est accusé du double homicide de son ex-femme, Nicole Brown Simpson, ainsi que du compagnon de cette dernière. S’ensuit alors un procès durant une grosse année où OJ Simpson sera soutenu par ses amis Robert Kardashian, Robert Shapiro et représenté par l’avocat Johnnie Cochran. Mais à côté de ça, la procureur Marcia Clark est persuadée qu’OJ est coupable, et avec son collègue avocat Chris Darden, ils vont tenter de prouver son implication dans ce double meurtre. Ce procès fut le plus médiatisé aux Etats-Unis, alors forcément ça a marqué les esprits des américains.

Générique, OST et jeu d’acteur

Autant avec American Horror Story on est habitué à des génériques dantesques, autant là, il est inexistant, simplement un écran titre. L’OST comprend pas mal de soul, blues ou jazz comme Otis Redding ou Nina Simone, mais aussi des choses un peu plus contemporaines comme Portishead par exemple, dans tous les cas, elle est assez soignée. Le jeu d’acteur est assez variable, selon l’acteur ou même l’épisode. C’est toujours un plaisir de retrouver Sarah Paulson car c’est une excellente actrice. Je découvre Cuba Gooding Jr., mais il est bon, tout particulièrement dans les premiers épisodes où l’attention est pas mal centrée sur lui. On retrouve John Travolta, dans un sale état physiquement (tout de plastique vêtu sur sa tronche) où il n’est clairement pas à l’apogée de son jeu, David Schwimmer est pas ouf non plus, c’est peut-être son personnage qui veut ça, je ne sais pas. Sinon le reste du cast est assez bon.

Mon avis

Voilà une énième série de Ryan Murphy, qu’on ne présente plus. Je ne me suis pas (encore) aventurée dans sa nouvelle série Scream Queens, mais American Crime Story me tentait bien alors j’me suis lancée dedans et j’ai suivi la diffusion américaine. Depuis pas très longtemps on a affaire à un renouveau dans le policier et le « procedural », avec ces saisons où l’on suit toute une intrigue, où ne sommes plus limitées qu’à une histoire par épisode. On voit ça à la fois en fiction (Broadchurch), en documentaire (Making A Murderer, The Jinx) ou en histoire vraie mais narrée comme une série de fiction, comme pour American Crime Story. Ce genre de format me convient pas mal, moi qui pourtant ne suit plus vraiment de séries policières classiques.

Je ne connaissais OJ Simpson que de nom que j’avais déjà entendu ou lu, mais j’ignorais tout de sa vie, ou même du procès qui le suivait. C’était une bonne occasion de découvrir ce procès très important.

J’ai passé un bon moment devant American Crime Story, malgré un petit passage à vide pour deux ou trois épisodes. La série n’est pas parfaite mais nous emmène bien dans ce procès pas comme les autres.

Ça commence vraiment bien, avec un rythme assez soutenu, les personnages sont bien présentés, bref ça se suit bien. Dans l’épisode 2 on a affaire une scène surréaliste mais pourtant vraie, j’en dis pas plus, ceux qui ont vu la série ou connaissant le cas OJ savent de quoi je parle. C’est assez impressionnant et le tout était assez bien dosé.

Plus on avance, plus on voit que ce n’est pas une « simple affaire de meurtre » classique, mais bien plus. Tout est calculé dans chacun des camps pour que ça aille dans leur sens, notamment la sélection des membres du jury. La « différence de couleur de peau noire VS blanche » est vraiment très marquée à l’époque et dans la série, tout cela a une influence considérable sur le procès.

La série se suit, certes, mais il n’y a pas que des qualités. Comme je l’ai dit, certains acteurs sont limites par moments. Ensuite, niveau réalisation, c’est variable au sein même d’un épisode. Il y a des choses audacieuses, des mouvements de caméras assez réussis, et à côté de ça parfois des trucs qui sont vraiment moches ou qui tombent comme un cheveu sur la soupe. J’ai en tête l’épisode 6 où d’un coup on se rapproche hyper rapidement du visage d’un des avocats, puis sur un autre personnage. Ca faisait con, très cheap, alors que c’était censé augmenter la tension de l’épisode, tout ça. Au final, ça m’en a complètement sorti, j’ai fait une fixette là-dessus. On remarquera aussi que les dialogues sont parfois un peu lourds, ça manquera de finesse, mais bon.

Y a je crois deux épisodes ou trois qui sont pas franchement folichons (le 5, le 6 et le 7, ou juste le 6 et le 7, je ne sais plus). On avance peu, le rythme est trop lent. Ce rythme revient sur l’épisode 8 se concentrant sur le jury et ses membres, un épisode intéressant qui permet de creuser un peu plus le procès. Car au final, rappelons le, c’est eux qui prennent la décision. Ils ont vécu un enfer à rester pratiquement enfermés pendant un an, sans pouvoir se renseigner sur ce qui se passait en dehors.

Dans la série, on ne se concentre pas vraiment sur OJ Simpson qui a peu d’influence sur son procès, mais vraiment sur les différents avocats, le jury, et tout ce qu’il y a autour, notamment la presse, influençant plus ou moins consciemment les téléspectateurs. Une partie de la population se bat pour qu’OJ soit libéré, une autre veut qu’il soit en prison au vu des différentes preuves.

En bref

Cette première saison d’American Crime Story est pas mal, bien qu’il y ait des défauts qui ont pu parfois me gêner. Un bon concept, mais perfectible. Je me demande ce que la prochaine saison nous réservera !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s