Marvel’s Daredevil – Saison 2

Daredevil S2

Spoiler Alert

Attention spoilers ! Ne pas lire si vous n’êtes pas à jour… ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

De retour avec Daredevil, notre avocat le jour et justicier la nuit. Le tout en étant aveugle tout de même !

Cette saison est marquée par l’arrivée de deux personnages importants : The Punisher, lui aussi justicier mais qui n’hésite pas à tuer pour se venger de sa famille, massacrée sous ses yeux ; et Elektra, ancienne amante de Matt et elle aussi assez douée pour le combat.

J’ai bien aimé cette saison, pas adoré, pas surkiffé, mais j’ai passé un assez bon moment. Y a clairement des problèmes de rythme par moments, c’est indéniable, notamment sur des scènes que je trouve trop longues pour pas grand-chose.

J’ai beaucoup aimé le Punisher interprété par Jon Bernthal, alias le détesté Shane de The Walking Dead. Ce personnage est bien mis en valeur, et clairement il vole la vedette à Daredevil pendant une bonne partie de la saison. C’est la définition même d’un personnage badass. Violent certes, mais badass. A côté dans certaines scènes de combat ou dialogues, Daredevil faisait un peu pâle figure et perdait en charisme. Bref, go Punisher, sans lui la saison aurait été assez molle.

Vient ensuite Elektra, interprétée par une actrice française, Elodie Yung. J’avais déjà vu sa tronche mais bon je ne l’ai jamais vraiment vu jouer. Elle joue pas mal, et physiquement elle correspond bien à l’image qu’on peut se faire d’Elektra, par contre son accent british pompeux m’hérissait le poil (et pas dans le bon sens du terme). Bon j’vais pas me plaindre, on n’a pas une actrice française avec un accent franchouillard bien lourd.

Bon par contre si y en a une que je ne supporte plus, c’est Karen. Bordel Deborah Ann Woll, t’exagérais déjà pas mal dans True Blood, mais comme ça a été dit sur Seriebox, et j’ai pensé immédiatement pareil, t’es pas obligée d’avoir un orgasme dès que Matt te frôle, putain. Deux poids, deux mesures, alors que Matt s’en battrait presque les couilles haha.

Foggy quant à lui prend un élan de charisme en début de saison mais ça retombe comme un soufflé, dommage. Il ne sert pas à grand-chose dans cette saison si ce n’est faire avancer le procès du Punisher. On revoit Claire aussi, personnage que j’aime vraiment bien mais ça ne reste qu’un personnage qui apparaît ça et là sans plus.

Dans l’épisode 3, on a un faux plan séquence dans un escalier. Beaucoup l’ont trouvé ouf, moi je l’ai trouvé bien moins bon que celui dans le couloir en saison 1. Là on voyait que c’était très chorégraphié, on voyait qu’ils arrivaient petit à petit, c’était moins bien foutu que celui de la saison 1 selon moi. Ca restait sympa à voir mais y avait des défauts qui me sortaient de la scène, oops.

On a revu notre cher Caïd aussi ! Pas énormément, mais ses moments avec le Punisher ont ajouté de l’action du côté de ce dernier, ainsi que de la violence, car les deux vont de pair. On revoit également Stick qui a apporté de la matière et un nouveau lien entre Elektra, Daredevil et lui-même.

Le délire Yakuza m’a pas emballé plus que ça cependant, c’est censé être l’ennemi commun de tous ces persos mais j’étais pas vraiment dedans. Ca manquait d’un vrai ennemi charismatique qui envoie du pâté. Mais bon j’vais pas refaire l’histoire qui a été écrite dans les comics (que je n’ai pas lu j’vous le rappelle au cas où).

J’ai bien aimé qu’on aperçoit l’actrice Carrie-Anne Moss (connue pour son rôle dans Matrix notamment), qui joue dans Jessica Jones, série que NORMALEMENT je vais voir d’ici quelques semaines, mais c’est un cercle sans fin, quand je finis une saison, une autre saison d’une autre série se finit, un peu compliqué ce bordel !

Certains trouvent le « pouvoir » de Daredevil un peu abusé, d’entendre tout ce qui se passe à des kilomètres. Moi ça ne me dérange pas, parce que c’est un super-héros, point barre. Certes la série a des aspects beaucoup plus réalistes que d’autres séries de super-héros, mais voilà y a quand même une part de « fantastique », faut pas l’oublier je pense. C’est réaliste qu’un gars démonte des méchants par dizaines alors qu’il est tout seul (que ce soit Daredevil ou The Punisher) ? Non, pourtant ça, ça choque pas, donc voilà faut faire la part des choses et comprendre que ça reste basé sur une BD, VOILA C’EST DIT.

Bref, c’est une bonne saison, portée essentiellement par le personnage du Punisher. Y a toujours des moments creux, des dialogues rallongés comme pas possible, néanmoins ça reste assez divertissant, la réalisation est soignée même si certains combats paraissent fortement chorégraphiés.

Bon pourtant je rappelle que je ne suis pas fan de Daredevil non plus, loin de là, les super-héros à la base c’est vraiment pas mon délire et ça ne le sera très certainement jamais. Pourtant je vais bientôt regarder Jessica Jones, parce que Netflix toujours, parce que Krysten Ritter, parce que DAVID FREAKING TENNANT, et parce que le synopsis me fait fortement penser à Veronica Mars. A tantôt !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s