Bloodline

Bloodline.jpg

Chaîne : Netflix
Date de création : 2015
Statut : En cours
Nombre de saisons : Une saison, renouvelée pour une deuxième saison

Clique ici pour lire en musique !

Synopsis

Nous nous trouvons dans les Keys, un archipel au large de la Floride. Nous allons y découvrir la famille Rayburn, tenant un hôtel en bord de mer. Toute la famille est réunie pour fêter les 45 ans de l’hôtel des parents. Sally et Robert Rayburn sont très contents de retrouver leurs 4 enfants : John, inspecteur dans la police locale, il est marié et a deux enfants. C’est un mec droit dans ses bottes qui essaye de faire ce qu’il faut pour la famille. Kevin, tête brûlée, gère les bateaux d’une marina ; Meg, avocate et aidant aussi ponctuellement le business familial et enfin, après un certain moment loin de sa famille, le retour du mouton noir de la famille, Danny, le fils ainé. Danny a souvent causé des problèmes et ses relations avec ses frères et soeurs sont souvent tendues à cause de lui. Petit à petit, derrière une famille dont le nom est très respecté, nous allons voir que leur histoire familiale est bien plus complexe. Parallèlement, John enquête sur une affaire qui semble être lié au trafic de drogue et d’humains.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique est juste sublime, ça faisait longtemps que j’avais pas eu un coup de coeur comme ça. Il est pourtant très simple, mais très beau. Majoritairement sur un plan fixe de la mer et la plage en accéléré, le temps défile, et le temps s’assombrit pour laisser place à la tempête, et le calme reprendra par la suite. La musique The Water Lets You In de Book of Fears s’accorde très bien avec les images et rend bien hommage à l’ambiance de la série. Matez moi cette tuerie ! L’OST reste dans ce registre, qui colle bien aux décors de Floride, entre plage paradisiaque et marécages, où la guitare acoustique est maîtresse. Le jeu d’acteur est très bon, une des raisons pour lesquelles j’ai regardé Bloodline, c’est aussi pour retrouver Kyle Chandler, alias le fameux Coach Taylor de Friday Night Lights (et pour les plus vieux, qui mataient M6 le midi au début des années 2000, l’acteur principal de Demain A la Une, si si, avec l’histoire de journal et de chat, c’est lui !). Cet acteur est très bon dans ce genre de rôle, dans le genre de mec bon et bienveillant, tu sens que le mec doit être de ce genre là aussi en vrai haha, bien que son jeu est d’autant plus développé vers la fin de saison, je n’en dis pas plus ! Je revois aussi Linda Cardellini (Lindsay de Freaks and Geeks, elle a aussi un personnage récurrent dans Mad Men), une actrice que j’aime bien et qui passe très bien à l’écran. Je découvre Ben Mendelsohn et il est excellent dans le rôle de Danny. J’ai aussi aimé retrouver Chloë Sevigny (American Horror Story) dans le rôle de Chelsea (« petite amie par intermittence » de Danny).

Mon avis

Plusieurs éléments ont fait que je voulais voir cette série depuis un moment : retrouver Kyle Chandler dans un rôle principal, c’est une série Netflix donc ça attise toujours ma curiosité et dernier détail et pas des moindres, ça se passe en Floride, et comme j’y ai passé deux mois, j’ai toujours la nostalgie des décors et de pouvoir y retourner. Cependant je ne suis pas allée dans les Keys et je me suis faite une joie de découvrir ce décor, avec ces plages, cette eau bleue, mais aussi ce côté un peu plus creepy avec les marécages, bien sombres dans la nuit. C’est un peu une métaphore de la famille Rayburn au final : une jolie famille qui semble bien sous tous rapports mais qui cache des secrets.

Résultat ? Je ne suis pas déçue !
Ce ne fut pas le coup de cœur dès le début cependant. Le pilote est pas mal, bien qu’un peu lent, mais j’ai trouvé les trois épisodes qui suivaient pas forcément hyper accrocheurs. Pourtant une fois passé ce cap des 4 premiers épisodes, j’ai vraiment beaucoup aimé et j’étais bien prise dans l’intrigue, je voulais savoir ce qui faisait tant de tensions dans la famille.

C’est un bon drama familial sur trame d’enquête policière que nous donne Netflix, c’est peut-être la corde à l’arc de Netflix qui lui manquait ! Et c’est le genre de série un peu plus « terre à terre » qui me manquait aussi depuis un moment, il y a plusieurs séries de ce type que j’aimerais voir un jour (Brothers and Sisters, Parenthood, etc.).

Avec cet esprit de petite communauté un peu à part du reste du monde, ça fait penser à pas mal de séries, mouvement initié par des séries comme Twin Peaks, bien que niveau ambiance ça n’a rien à voir avec cette dernière. La série qui se rapproche le plus de Bloodline, c’est The Affair. Là aussi on est en bord de mer, là aussi il y a une histoire policière en second plan. Je pense que si vous aimez l’une, vous pouvez potentiellement aimer l’autre.

C’est une série qui est assez lente, je le conçois, et ça ne plaira pas à tout le monde, mais si comme moi vous prenez le rythme au bout de quelques épisodes, vous serez happée dans cette ambiance, à la photographie exemplaire.

La série est ponctuée de flash-forwards (comme Lost a pu faire par exemple) : on voit des éléments de ce qu’il se passe dans le futur. Des éléments souvent troublants où l’on va se demander « comment de ce point A on arrive à ce point B ? ». C’est toute la question et c’est pour ça que l’on suit la série aussi, on veut savoir le dénouement pardi.

La série est bien réalisée, bien que par moments on a une caméra très tremblante qui est moyennement agréable. Je l’ai remarquée que vers la fin donc au final c’est pas hyper gênant. La série est aussi ponctuée par moments de la voix de John (Kyle Chandler) en mode voix-off, une voix très dramatique qui ferait penser aux voix qu’on entend dans les teasers de blockbusters (genre « IN A WORLD WHERE EVERYTHING FALLS APPART« ). Ça aide aussi à ce qu’on se demande « cékwacebordel » tout au long de l’intrigue.

L’intrigue est bien ficelée, une fois lancée, je ne me suis plus arrêtée ! Je me suis attachée aux personnages, je voulais savoir pourquoi ils avaient de la rancœur envers Danny, et pourquoi Danny était comme ça. C’est une famille complexe qui est passée par des moments très difficiles et qui continuera à en connaître. Par moments, j’ai même pu reconnaître certaines situations de ma propre vie et ça aide d’autant plus à trouver l’histoire crédible.

Cette première saison a réussi à clore cette intrigue tout en lançant une nouvelle. On a donc ce cliffhanger et il n’y a plus qu’à attendre pour voir la saison 2 qui arrive à la fin du mois ! J’ai un peu peur que ça soit moins bon mais je ne suis pas mauvaise langue, j’ai hâte de voir la suite !

En bref

Amateurs de bons vieux dramas familiaux, de décors paradisiaques, de séries Netflix et de bons acteurs, jetez-vous sur Bloodline, qui est encore une franche réussie de la part de la plateforme VOD.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s