Narcos

Narcos

Chaîne : Netflix
Date de création : 2015
Statut : En cours
Nombre de saisons : Une saison, renouvelée pour une deuxième saison

Clique ici pour lire en musique !

Synopsis

Dans cette première saison de Narcos, nous allons suivre l’histoire vraie de Pablo Escobar, le célèbre trafiquant de cocaïne originaire de Colombie, à la tête du cartel de Medellín. Nous sommes à la fin des années 70, et deux agents de la DEA, Steve Murphy et Javier Peña, ainsi que les autorités colombiennes, vont tenter de mettre fin à ce cartel.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique est sympa, alternant des images réelles figurant Pablo Escobar et des images de la série : cocaïne, argent, jolies femmes et plans de la DEA. J’aime beaucoup la musique du générique et pourtant j’suis pas très musiques latines de base, mais ce morceau passe bien et les paroles sont raisonnées par rapport à la série. L’OST restera évidemment dans cette ambiance là, on peut difficilement faire autrement. Sympa mais sans plus, aucun morceau ne m’a marqué plus que ça. Le jeu d’acteur est bon, je découvre Wagner Moura dans le rôle de Pablo Escobar, Boyd Holbrook dans le rôle de Steve Murphy, mais je retrouve Pedro Pascal (alias Oberyn dans Game of Thrones) dans le rôle de Javier Peña. Personnages bien interprétés, pour autant on ne s’attache vraiment pas à eux, je trouve qu’il y a une assez grande distance entre eux et le spectateur. Je ne dis pas qu’on doit adorer Escobar ou les autres personnages non plus, mais clairement un truc manque.

Apparemment, il y a également une histoire d’accents loin d’être colombiens, qui ne m’a absolument pas dérangé, on s’en fout un peu pour le coup. Autant quand c’est en anglais c’est plus choquant, autant là ça ne surprend pas vraiment.

Mon avis

A la base, je ne suis pas très séries (ou films d’ailleurs) ayant pour sujet la drogue. Ça a tendance à me saouler rapidement parce que c’est un sujet qui ne m’intéresse pas vraiment.

Néanmoins, j’ai voulu laisser la chance à Narcos de faire ses preuves. C’est une série Netflix, donc je suis souvent curieuse de voir ce que ça donne, et puis c’est l’histoire vraie d’un personnage important, dont j’ignorais à peu près tout si ce n’est le nom, si ça peut faire une petite leçon d’histoire express, pourquoi pas après tout ! Bien que certaines choses soient des éléments de narration, les faits sont tout de même là.

J’ai bien aimé la série globalement, c’est sympa mais sans plus en fait.

Je trouve ça assez bien raconté, le pilote est bien ficelé et pose de bonnes bases. J’ai bien aimé la réalisation, ayant un côté un peu Scorsesien, de part la voix-off de Steve Murphy et un peu le montage également. Les deux points de vue DEA VS Narcotrafiquants font penser à The Wire sur le coup.

Ce qui est marrant c’est que le pilote est assez soft, mais le deuxième épisode est rempli de cul et de violence, comme si y avait un contrat comme quoi le pilote était un « cache misère » si j’ose dire pour ne pas montrer les choses qui peuvent déranger.

Ce que je ne me suis pas forcément rendue compte, c’est qu’en fait il y a énormément d’ellipses, puisque cette première saison se déroule de la fin des années 70 jusqu’en 1992. 20 ans et des brouettes en dix épisodes, c’est quand même un peu beaucoup rapide, mais je comprends que sans faire trop d’ellipses, le rythme aurait été particulièrement long.

Ça m’a fait bizarre de mater une série qui au final parle espagnol les 4/5e du temps. Je n’ai jamais regardé de série espagnole et j’ai arrêté d’étudier la langue cette année (et j’étais un peu une triple buse dans cette langue, faut l’avouer !).  Mais au moins, ça a le mérite de permettre de se remettre un peu dans le bain !

Sur la forme, c’est bien foutu, sur le fond, ça manque de quelque chose, notamment comme j’ai pu en parler plus haut, d’un réel attachement pour les personnages, pourtant le jeu d’acteur est bon. C’est peut-être au niveau de l’écriture que ça cloche du coup, je ne sais point. Et puis parfois on se perd un peu dans les personnages secondaires, les Colombiens sont tous bruns avec une moustache fournie, la mode à l’époque n’était pas très variée dis donc ! :p

Je pense être là pour la saison 2 parce que j’ai quand même passé un bon moment et que je veux voir la chute d’Escobar, mais je n’ai pas une grande affection pour la série, dommage.

En bref

Narcos est une série bien ficelée, mais je regrette un manque d’attachement aux personnages. Cela reste une série bien réalisée et qui plaira beaucoup à ceux qui aiment bien les séries sur la drogue et ce genre de choses.

2 réflexions sur “Narcos

  1. Pour ma part je ne cherche pas spècialement un attachement au niveau des personnages , le plus grand intérêt pour moi c’est l’histoire comment en sont ils arrivés la et comment cela va se terminer

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s