Archer

archer

Clique ici pour lire en musique !

Chaîne : FX
Date de création : 2009
Statut : en cours
Nombre de saisons : sept saisons, renouvelée pour une huitième saison

Synopsis

Nous sommes à New York, dans l’agence d’espionnage ISIS (International Secret Intelligence Service). L’espion Sterling Archer part en mission à chaque épisode. Il est égoïste, boit beaucoup et est coureur de jupons à ses heures perdues. Sa mère, Malory, a énormément d’emprise sur son fils, et dirige l’agence. L’ex petite amie d’Archer, Lana Kane, est aussi de la partie dans les missions. D’autres personnages, clairement pas nets dans leurs têtes, sont également présents, comme la secrétaire nympho Cheryl et son acolyte Pam, le comptable Cyril, le savant fou Krieger ou encore Ray alias le mec qui a pas beaucoup de bol dans sa vie.

Générique, OST et jeu d’acteur

Le générique de la série est très sympa, parodiant (comme la série en général d’ailleurs) les films James Bond et leurs génériques. Il est rigolo de remarquer que le créateur de la série, Adam Reed, ne figure pas dans le générique alors qu’il double le personnage de Ray. Un mec humble très certainement, il doit se dire que c’est bon, c’est lui qui a créé la série alors on a compris hein ! L’OST reste autour de ces musiques un peu jazzy, avec des gros cuivres de sa race. Dans la saison 5, on fera face aussi à de la soundtrack un peu « country », j’en dis pas plus ! Le doublage (version originale hein) est très bon ! H. Jon Benjamin double ici Sterling Archer avec une identité bien propre. Il double également le rôle principal de Bob’s Burgers, une autre série d’animation (que je n’ai pas encore vu, mais ça arrivera… un jour !). On remarquera notamment Jessica Walter qui double Malory Archer, actrice que je connais bien via la série Arrested Development (j’vous ai déjà dit de regarder cette série ? Regardez-la, c’est un ordre.). Et pour cause ! Le créateur de la série Adam Reed dit lui même que la série, c’est un peu « James Bond meets Arrested Development« . En effet, d’autres doubleurs ont fait des apparitions dans cette dernière.

Mon avis

Je me suis lancée dans Archer un peu au pif, comme ça. Elle était dans ma wishlist depuis un moment, j’en entendais des bons retours, et puis je voulais retrouver une comédie format 22 min, et il se trouve que l’intégralité de la série se trouve sur Netflix ! En plus, elle est originalement diffusée sur la chaîne FX, une chaîne fiable qui propose des bonnes séries.

Résultat, Archer, C’EST BIEN.
Pourquoi c’est bien ? Parce que déjà, comme toute série d’animation contemporaine qui se respecte, c’est drôle et irrévérencieux. Archer a cependant une différence assez notable : les personnages sont physiquement réalistes (ils ont la gueule de vrais gens, ils n’ont pas la peau jaune à la Simpson par exemple). Ça parait con mais les séries d’animation ont tendance à partir dans le fantastique/SF assez facilement, et ils ont raison, autant en profiter quand on peut faire ce que l’on veut ! D’ailleurs le physique des personnages est pour certains très proche des doubleurs VO, c’est assez marrant. Ça peut aller jusqu’au guest stars, genre Christian Slater (Mr. Robot) qui apparaît dans quelques épisodes. Quelques répliques suffisent pour comprendre que c’est bien lui, grâce à la tronche du perso + le doublage bien évidemment.

Le fait qu’Archer reste dans « le réel » (je laisse des guillemets, y a des trucs un peu moins probables au fur et à mesure mais globalement l’univers de la série reste réaliste) apporte une autre dimension. Archer fait partie de la catégorie des séries d’animation clairement « pour adultes ». N’allez pas montrer ça à votre cousine de 8 ans comme on montre un épisode… des Simpsons par exemple, vu que j’en parlais au dessus. Archer n’hésite pas à être trash, autant verbalement que dans ses dessins, à mettre des bouts de corps à nu (pas complètement hein, mais tout de même). Alors oui c’est vulgaire, ça peut être trop pour certains, mais moi ça m’fait rire. Parce que je suis la première à claquer des « gros mots » (quelle horreur cette expression j’ai l’impression d’avoir trois ans et demi) dans mes phrases, alors c’est loin de me poser un problème.

Chaque personnage se développe bien au fur et à mesure. Archer est vraiment James Bond version enfoiré, et les autres personnages ne sont pas en reste. J’ai un coup de coeur pour Pam. Pam qui pousse ses « YAAAAAY ! » comme une idiote, qui se fout à poil sans prévenir. C’est même assez audacieux et super comme choix, parce que Pam n’a pas le corps rêvé de ce que nous montre la société actuelle m’voyez, elle est en surpoids. Pour autant, ils osent, sans pour autant se moquer d’elle méchamment. Là encore, ça montre que la série est pas pour les gamins, entre deux vulgarités verbales, bizarrement.

La série n’est pas très connue en France, pourtant si elle dure aux US, c’est qu’elle a trouvé son public ! Ça serait cool qu’elle soit un peu plus connue par ici également.

Tout n’est pas parfait dans Archer, je dirais qu’après avoir enchaîné les 7 saisons, y a quand même eu une sorte de sentiment de lassitude à un moment donné. Espacer un peu entre les saisons à un moment donné ne serait pas une mauvaise chose en fait. Mais bon je ne suis pas du genre à regarder une saison, attendre mille ans pour regarder la suivante, quand il y en a 7 disponibles…

Deux saisons sont un peu différentes du reste. La saison 5, intitulée « Archer Vice », suit une histoire tout le long de la saison avec un cartel de drogue et plein de cocaïne. Le nom faisant bien sûr référence à Miami Vice. La saison 7 quant à elle se passe à Los Angeles et ce n’est plus à une agence d’espionnage que nous avons affaire, mais à une agence de détectives !

Deux saisons un peu à part dans la narration donc, sans pour autant être complètement séparées du reste : on garde nos personnages déjantées et les répliques fusent. La saison 5 fut d’ailleurs une de mes préférées.

En bref

Je ne sais trop comment défendre Archer, si ce n’est que c’est une série d’animation qui sort du lot, certes qui parodie les James Bond, mais c’est loin de se limiter qu’à ça. La série a une vraie identité qui en impose : ça gueule, ça s’insulte, ça part dans des missions risquées (où d’ailleurs Archer a l’air invincible puisqu’il s’est mangé à peu près tout dans la tronche, mais il va mieux dix minutes après :D) et ça a des répliques qui claquent, just as simple as that.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s