Transparent – Saison 3

Transparent S3.jpg

Spoiler Alert

Attention spoilers ! Ne pas lire si vous n’êtes pas à jour… ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Transparent, cette comédie dramatique touchante made in Amazon faisait son retour en septembre dernier. On en est déjà à la troisième saison (des petites saisons de dix épisodes format 25-30 min, mais quand même).

La série est toujours très touchante, bien que les « intrigues » (si on peut les appeler comme ça, je dirais plutôt des « morceaux de vie ») sont pas les plus passionnantes. Ça reste toujours agréable à suivre, on découvre d’autres problèmes de la vie, que l’on soit trans’ comme Maura ou pas.

Maura continue sa transition et veut se faire opérer, elle est malheureusement un peu trop âgée pour faire ça. Et sa transition la mettait au premier plan dans son couple, là où Vicki se sent éclipsée. C’est assez compréhensible de se ressentir « oubliée » dans cette situation je suppose !

Shelly continue son petit couple avec son nouveau compagnon Buzzy. Sauf que celui-ci a tendance à emprunter un peu beaucoup d’argent à cette dernière… Ses mensonges finiront par casser leur relation. On parle beaucoup du jeu d’acteur de Jeffrey Tambor, et c’est normal, mais je trouve Judith Light particulièrement bonne dans ce rôle de femme à la fois forte, qui essaye de faire les choses bien, et qui elle aussi peut finir en retrait (on le voit bien avec ses enfants qui s’éloignent). Son petit show dans le dernier épisode était, lui aussi, très touchant. A fleur de peau, elle aura son petit standing ovation de la part des spectateurs, et surtout de la part de Maura et de ses deux filles.

Pendant ce temps, Josh dérive. Il cherche un peu un sens à sa vie sans y parvenir. La femme avec qui il a couché très jeune et eu un enfant vient de mourir, il se retrouve à essayer de créer une vraie relation avec son fils ado. Pour autant, on sent qu’il est vraiment au bord de la dépression, en s’éloignant de sa famille sur cette croisière.

Sarah co-habite avec son ex-conjoint et ses enfants. Elle tente d’être plus intégrée dans la religion juive mais avec ses nombreuses maladresses et son franc parlé, ça risque d’être compliqué ! Elle reste pour autant pleine de bonnes intentions, mais ça ne suffit pas toujours. Elle reconnecterait presque avec Len… j’aimerais beaucoup qu’ils se remettent ensemble et forment la belle petite famille qu’ils formaient auparavant. On sent qu’ils restent liés malgré tout.

Nous reste notre excentrique Ali que j’aime beaucoup même si elle est quelque peu perchée parfois. Je n’aime pas trop son couple qu’elle forme avec Leslie… Déjà, le personnage de Leslie est très cliché, avec ses costumes et son côté très masculin, je trouve que ça alimente un peu ce stéréotype du « c’est qui le mec dans votre relation ? lolilol ». Mais comme il y a un malaise bizarre par moments entre les deux, je ne pense pas que leur couple va perdurer, même si certains dialogues veulent prouver le contraire.

L’épisode 8 était un épisode flashback où l’on retrouve l’enfance en tant que « Mort » mais laissant déjà présager ce désir d’être quelqu’un d’autre en enfilant les robes de sa mère. Mère interprétée par Gaby Hoffmann (qui n’est autre qu’Ali dans la timeline habituelle). Puis l’on suit la rencontre entre Shelly et Mort, qui se sont rapidement plu mutuellement. C’est important de voir comment toute cette prise de conscience et la rencontre avec celle qui partagera sa vie a commencé, ça laisse plein d’indices sur le fait que rien ne s’est fait au hasard, que ce n’est pas « comme ça » que l’on décide de devenir trans’ dans ce cas présent, qu’il y a plein de choses en amont.

Ce que je regrette, et dont je me rends particulièrement compte avec cette saison, c’est l’omniprésence de la religion (quel que soit la religion hein, ici c’est le judaïsme mais ça pourrait être n’importe laquelle). En même temps c’est sympa de voir quels sont les petites pratiques liées à cette croyance, mais on a l’impression de voir que ça à certains épisodes durant cette saison. Certes c’est aussi lié à l’histoire de la famille, qui baigne littéralement dedans depuis toujours, mais c’est assez compliqué à digérer tout ça.

Les épisodes ont aussi tendance à un peu trop séparer la famille en mille morceaux. C’est pourtant plus sympa à suivre quand ils sont tous réunis, ça montre leur cohésion et leur ouverture d’esprit. Mais en même temps c’est normal que l’on voit aussi leur parcours individuel, si ils étaient tous collés ensemble tout le temps ça ne serait pas très réaliste !

En bref, pas la meilleure saison, mais c’est loin d’être déplaisant ! Je regrette essentiellement la présence constante de la religion dans les épisodes qui peut prendre un peu la tête lorsque l’on n’est pas croyant soi-même…

PS : C’est très con mais j’avais pas fait le lien entier entre le nom de la série et… la série. Oui je voyais bien « trans » ok, mais je n’avais pas fait le rapprochement « trans-parent« . Pas bête les gens en fait !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s