Les séries en vrac de Constu #2 : Grace and Frankie S3, Girlboss, Curb Your Enthusiasm, Search Party

COUCOUUUU VOUS !
Ça fait tellement longtemps, je suis désolée. J’avais envie de vous écrire, mais la flemme prenait le dessus, et je ne savais plus par où commencer face à la tâche monstre qui m’attend. Des dizaines de séries non reviewées qui s’accumulent et qui me découragent forcément un petit peu.

Du coup, j’me suis dit… Reprenons le format de la dernière fois, à savoir Les séries en vrac, et ajoutons une sorte de petit classement : du « YAYYYY C’EST TROP BIEN », du « Sympa mais pas ouffissime », du « Meeeeeh c’est bof » et enfin du « RHO LA LA JE SUIS DÉÇUE ! ». Initialement je pensais faire un méga gros article mais en fait c’est assez long et j’ai envie de donner de la matière pour plusieurs articles finalement ! Evidemment, j’ai décidé de faire un mélange des séries bien et moyennes répartis sur plusieurs articles et non un article par catégorie, sinon c’est pas drôle !

Je vous avertis d’avance qu’étant donné ma mémoire pourrie et le fait que j’ai vu certaines de ces séries il y a au moins six mois, mon ressenti n’est pas des plus frais, mais globalement je me souviens si c’était bien ou bof.

Sans plus attendre, lançons-nous dans ce puits sans fond des séries pas reviewées de l’année 2017 jusqu’à aujourd’hui !

Grace and Frankie – Saison 3

graceandfrankies3.png

En avril je retrouvais mes deux septuagénaires préférées en bord de mer, équipées de leur super vibro qu’elles ont conçues pour les femmes plus âgées comme elle. Grace and Frankie est déjà à sa troisième saison, et la qualité de la série est toujours au rendez-vous ! Les répliques ON POINT se mélangent subtilement aux drames qu’elles peuvent rencontrer. Une série qui change et qu’il fait bon de voir dans le paysage audiovisuel. Je ne crois pas qu’il y avait de grande nouveauté cependant dans cette saison, néanmoins la recette continue de fonctionner, pas de lassitude pour l’instant, donc tout va bien !
N’hésitez pas à vous lancer dans cette série Netflix et dépassez les préjugés que vous pourriez avoir sur les seniors, ils en ont encore sous le bras et ont plein de choses à nous apprendre.

Bilan : YAYYYY C’EST TROP BIEN

Girlboss – Saison 1

girlboss.jpg

Girlboss, c’est une des nouvelles séries du cru 2017, là encore diffusée sur Netflix.
Elle raconte l’histoire vraie de Sophia Amoruso, jeune femme de 28 ans, qui en quelques clics créa sa boutique de fringues vintage sur eBay sous le nom de Nasty Gal, et par la suite deviendra un empire de la mode, pesant plusieurs millions de dollars.

Une petite série comprenant une seule saison de 13 épisodes au format 30″, ça s’engloutit assez vite. Je ne savais pas que cette série arrivait, elle a juste popé sur mon accueil Netflix comme une coquinette.

Cette série aurait pu me faire kiffer : c’est haut en couleurs, on dévale les rues de San Francisco à grande vitesse, l’OST est sympa, … mais c’est à peu près tout. Le personnage principal interprété par Britt Robertson (une actrice qui a joué dans pas mal de séries mais souvent annulées au bout d’une saison, et le scénario se répète avec Girlboss malheureusement pour elle) est en fait assez insupportable. Exaspérante, c’est le mot. C’est peut-être parce que je le suis moi-même que ça m’énerve haha. La nana est vraiment too much. J’aime les personnages décalés, mais là je sais pas, ça finit par sonner faux. Je ne sais pas si c’est l’interprétation ou l’écriture du personnage qui cloche, mais forcément quand le personnage principal vous saoule, ça n’aide pas trop. Bien essayé, mais c’est râpé pour moi. Pas nul, mais pas fifou.

Bilan : Meeeeeh c’est bof

Curb Your Enthusiasm – Saisons 1 à 8

curbyourenthusiasm.jpg

Héhé voilà une série avec un nombre relativement conséquent de saisons mais qui n’est pas très connu en France, j’ai nommé Curb Your Enthusiasm (Larry et son nombril en VF… nan j’pref le nom original déso pas déso) !

La série suit la vie de Larry David, jouant son propre rôle. Producteur hollywoodien, il mène une vie posey avec sa femme Cheryl. Le truc, c’est que Larry est clairement un odieux personnage, le mec que l’on pourrait qualifier de « pas sortable » au vu des remarques gênantes qu’il sort un peu trop régulièrement.

Bon, je ne vous le cache pas, pour se lancer dans la série, mieux vaut connaître un peu la personne de Larry David et son humour. Ce dernier était le co-créateur et scénariste d’une des sitcoms les plus emblématiques aux US : Seinfeld. J’avais regardé Seinfeld l’année dernière et j’avais bien bien kiffé, et du coup j’étais forcément un peu curieuse de la personne derrière tout ça puisqu’on ne le voyait pas à l’écran dans Seinfeld. Et puis, contrairement à Seinfeld qui avait rires enregistrés et tout le tralala, Curb Your Enthusiasm est une comédie qui est diffusée sur HBO entre 2000 et 2011, sans rires enregistrés et au vu de la chaîne, a une réalisation un peu plus poussée. Et non je ne parle pas au passé car la série va revenir pour une nouvelle saison en Octobre prochain !

Je pense que la question ne se pose pas, si vous avez aimé Seinfeld, vous aimerez Curb Your Enthusiasm. Si vous n’avez pas vu Seinfeld, vous pouvez regarder Curb, mais vous louperez pas mal de petites références à la première création de Larry David. Pour autant, vous serez parfaitement en mesure de saisir la gêne absolue de ce gars. C’est énorme. Cette sensation de malaise est encore plus poussée dans Curb. Dès la première minute du pilote, j’ai su que j’allais aimer cette série (une blague de dessous la ceinture, j’en dis pas plus). C’est compliqué de parler de cette série, mais si vous aimez l’humour trash, noir, et des séquences d’anthologie qui donnent des réactions du type « ah mais il est sérieuuuux ce type hahaha », un conseil, lancez-vous !

Bilan : YAYYYY C’EST TROP BIEN

Search Party – Saison 1

searchparty

Search Party raconte l’histoire de la jeune Dory (PAS LE POISSON VOUS DIS-JE), une nana pas hyper heureuse présentement. Elle est coincée dans une relation pas épanouissante, perd de vue ses amis et n’accomplit pas grand-chose de sa vie. Mais un jour, elle apprend que Chantal, une fille qu’elle a croisée quand elle était à la fac, a disparu. Elle ne connaissait pas cette Chantal, mais elle va se lancer à corps perdu dans ce mystère, qui se trouve être assez compliqué à résoudre…

J’ai regardé cette série parce que non seulement elle est courte (une saison de 10 épisodes de 22″, mais renouvelée pour une saison 2) et que le rôle principal de Dory est tenu par Alia Shawkat, actrice que j’aimais beaucoup dans le rôle de Maeby dans Arrested Development (si vous n’avez pas vu cette série arrêtez tout et allez la visionner, c’est sur Netflix, bisous). Cette série est classée dans le genre « comédie », pour autant c’est pas la grosse poilade à s’en rouler par terre. C’est pas un drame profond non plus, c’est un peu galère à ranger.

J’ai pas accroché à cette série. Elle ne m’a pas absorbée, j’ai pas trop compris où elle venait en venir, le scénario n’est pas très intéressant… Bref je suis passée à côté (si il y avait quelque chose d’intéressant). Pas trop besoin de se pencher plus sur cette série, vous pouvez passer votre chemin. Mais si quelqu’un parmi vous l’a vu et a un avis positif, j’aimerais bien le connaître !

J’espère voir Alia Shawkat dans une série / un film plus sympa plus tard. La saison 2 se fera sans moi, vous l’avez compris je pense.

Bilan : RHO LA LA JE SUIS DÉÇUE !

Voilà pour ce deuxième article des séries en vrac !
J’espère avoir la foi demain (ou très prochainement) pour vous écrire à nouveau ! Vous inquiétez pas, j’ai d’autres séries bien cool à vous proposer ! 😀

See you!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s