Les OST : la base pour une bonne série qui se respecte !

Dat regarder, Mister C. Hall !

Dat regard, Mister C. Hall !

Salut à tous !

J’ai pas un rythme de visionnage super rapide en ce moment, alors je me suis dit que j’allais ENFIN commencer à faire des posts un peu à part, toujours sur les séries bien sûr (depuis le temps que je dis que je vais en faire) !

Aujourd’hui, je me suis dit que j’allais vous parler musique. Les OST (Original Soundtrack, les bandes originales), ce sont les chaînons manquants de certaines séries, pour d’autres ce sera clairement ce qui les définit par rapport aux autres.

J’avais envie de repasser en revue ces OST qui m’ont marqué.
NB : Il n’y a pas d’ordre, le tout est en vrac (un peu comme ma chambre).

Supernatural

C’est trop wok n’ wall ! Et ça fait plaiz’ d’entendre du bon son comme ça, surtout venant de l’une des seules séries potables de la CW. Le morceau le plus emblématique de la série restera Carry On My Wayward Son de Kansas, morceau utilisé dans l’intro de chaque dernier épisode d’une saison pour le p’tit récap de la saison. Y a pas mal de groupes différents (en même temps avec 10 saisons au compteur et 22 épisodes par saison, normal), ça va très bien avec l’ambiance et avec la bromance des deux mecs. Dommage que la série n’ait pas de vrai générique !

Dexter

Si vous me connaissez un peu, vous savez que Dexter, c’est LA série qui a déclenché mon addiction aux séries. Tout m’attirait dedans, y compris l’OST ! Si je devais revisionner la série (ce qui m’arrivera très certainement un jour, quand j’investirai dans l’intégrale), je pense que l’OST me marquerait encore plus. Disons que j’ai plutôt écouté l’OST après coup plutôt qu’en regardant les épisodes (que voulez-vous, au début de mon addiction, mes oreilles n’étaient pas autant à l’écoute qu’aujourd’hui !). Ca ne m’a pas empêché de la savourer cet OST, balançant entre des sons latinos et des musiques sombres. Je n’appréciais que très moyennement les musiques évoquant les burritos, mais je pense qu’après mon voyage à Miami, ça a changé, et ça me rendrait super nostalgique. J’étais donc plus concentrée sur les musiques très thriller de la série. Le générique évidemment, Dexter Main Title, que l’on reconnait dès les premières notes, ainsi que le générique de fin, Blood Theme, que j’adore toujours autant. Des morceaux m’avaient même à l’époque donné l’envie de commencer à apprendre la guitare (au final ce sont mes doigts qui ont eu raison de moi, j’ai abandonné comme une lâche, mais chut…) : Hide Your Tears, Astor’s Birthday Party, Photo Albums … Tous sont des morceaux qui me donneraient l’envie de re-regarder la série immédiatement, parce qu’ils sont tous simplement superbes. Ces morceaux ont clairement une identité puisqu’ils ont été composés pour la série. C’est surtout cela que j’attends d’une OST : qu’elle soit propre à une série et immédiatement reconnaissable. C’est clairement celle ci qui m’est venue en tête quand j’ai voulu entamer l’article.

American Horror Story

C’est surtout à partir de la saison 3 que des très jolis morceaux sont apparus. Les saisons 1 et 2 sont un peu floues dans ma tête musicalement parlant pour en parler, mais la série soigne aussi son ambiance sonore. Déjà avec le générique, qui visuellement tout comme auditivement nous met rapidement en condition, ainsi qu’avec ses trailers. On a pu entendre Winter Song avec Sara Bareilles, une version de House of the Rising Sun tout particulièrement réussie, ainsi que des apparitions de Stevie Nicks (qui tombaient un peu comme un cheveu sur la soupe mais qui au moins adoucissait les moeurs), nous interprétant des morceaux de son groupe d’origine, Fleetwood Mac, notamment avec la chanson Rhiannon.
En saison 4, Jessica Lange a décidé de se réincarner en David Bowie. Elle n’égalera jamais le génie qu’il est, néanmoins ça faisait plaisir d’entendre Life on Mars? et Heroes. Chouette aussi d’entendre les soeurs siamoises de Sarah Paulson chanter Criminal de la géniale Fiona Apple (donc un de ses nouveaux morceaux, Container, fait office de générique dans The Affair).

Twin Peaks

Dans le genre OST répétitive mais dont on ne se lasse pas, l’OST de Twin Peaks en est la définition même ! On entend très régulièrement le Laura Palmer’s Theme et la Audrey’s Dance, mais c’est sans compter sur l’un des plus beaux morceaux de générique, le Twin Peaks Theme, que la série se sublime toute seule. Ah ce générique, bordel de cul, tellement atypique, tellement nostalgique des 90’s, nous transporte tout de suite dans l’atmosphère de la série de David Lynch. L’OST du film, Twin Peaks : Fire Walk With Me, est tout aussi réussie, notamment avec les pistes Sycamore Trees, et pour la série et le film, toutes les chansons interprétées par Julee Cruise : Questions in a World of Blue, The Nightingale, Into the Night, et bien sûr Falling, qui n’est autre que l’instru du générique avec la voix de la demoiselle en plus. Bref, cet OST est trop bien. Enfin je pense qu’il faut voir la série pour en profiter, si on m’avait filé l’OST comme ça, je pense que je n’en aurais pas profité autant.

Broadchurch

Le disque de l’OST de Broadchurch est assez court (6 pistes), mais j’ai pas mal apprécié ! Notamment le Beth’s Theme, très beau morceau au piano. Pas grand-chose d’autre à dire vu que la série n’est pas très longue mais elle aide clairement à rentrer dans l’histoire.

Dans la catégorie des OST dont j’ai peu de souvenirs mais dont je sais qu’elles étaient/sont vachement sympas :
Scrubs, Chuck, Californication, Suits, Misfits, Skins (UK), Utopia, Halt and Catch Fire, Blackpool, …

Dans la catégorie des musiques de génériques qui m’ont particulièrement plu :
United States of Tara, Game of Thrones, Doctor Who, Friends, True Blood, Mad Men, Orange is the New Black, House of Cards, …

(Ouais j’mets des des « … » parce que sûrement que certaines sont un peu passées à la trappe, mémoire de poisson rouge oblige.)

Conclusion

L’OST, cela peut-être la pièce maîtresse d’une série, la cerise sur le gatal, le p’tit truc qui change tout. Certaines me marqueront à vie et je ne me lasserais pas de les écouter, d’autres rentrent par l’oreille gauche et ressortent immédiatement par la droite. Une bande-son qui fait tache peut immédiatement me faire arrêter une série. Ce fut le cas pour une série de 2014 appelée Scorpion, dont je n’ai regardé que 10 minutes : de une parce que je sentais que ce genre de séries, je ne peux plus les digérer depuis longtemps, mais aussi parce que l’OST sur-présente m’a directement gavée. Vous savez, ce genre de musique d’action bien forte qui arrive au bout d’à peine une minute du début du pilot ? Ouais, ça. Bref, l’OST, ça compte peut-être plus que vous ne le croyez !

Publicités