Devious Maids – Saison 4

Devious Maids S4

Spoiler Alert

Attention spoilers ! Ne pas lire si vous n’êtes pas à jour… ou que vous vous en foutez de savoir la suite !

Le retour de Devious Maids, mon guilty pleasure de l’été.

Car oui, c’est très « soap » et cliché, la réalisation reprend quelques trucs de Desperate Housewives mais est relativement oubliable et le jeu d’acteur est parfois limite (Dania Ramirez aka Rosie, si tu m’entends, je parle de toi). Mais c’est très divertissant, et c’est tout là le but de la série !

Nouvelle saison, nouveau meurtre ! Cette fois-ci, c’est Peri Westmore, la femme de Misteuuuure Spence. Pour une fois on est clairement contents de la victime, insupportable cette bonne femme !

Et tout est fait pour accuser Spence, bien entendu. Le voilà en mode Orange is The New Black derrière les barreaux. Rosie va tout faire pour comprendre le délire derrière tout ça. Ui ui, avec son petit cerveau.

A côté de ça, Zoila est employée en tant que bonne chez une femme qui est partie en voyage pendant plusieurs mois. Elle prend quelque peu ses aises et se fait passer pour la propriétaire auprès de ses voisins, et n’est pas insensible à Kyle, alias Captain Awesome de Chuck ! J’m’attendais pas à le voir ici tiens, bonne surprise ! Mais il est comme très attaché à sa maman…

Carmen LUNA *imite le geste avec ses doigts* revoit sa fille biologique qu’elle a abandonné pour la laisser élevée par sa cousine Joséphina (interprétée par Elizabeth Rodriguez, Aleida Diaz dans Orange is the New Black), tout ça dans le but très égoïste de devenir une star. Du Carmen tout craché. Mais sa fille est sûrement encore plus égoïste que sa mère, détestable au possible !

Enfin, quant à Marisol, toujours à la tête de son entreprise, elle cherche à faire adapter son roman au cinéma et rencontre Peter Hudson (OUI OUI MIKE DELFINO DANS DESPERATE, LE RETOUUUUR !) avec qui elle va tomber in love. Cependant, Jesse, son ex aux abdos saillants n’est au final pas parti très loin…

On a aussi eu le droit à un petit cameo d’Eva Longoria dans le premier épisode, c’était rigolo, c’est du fan service, et on apprécie.

Le couple Powell est toujours aussi formidable, ils sont très charismatiques, à la fois détestables et attachants, la magie du petit écran ! Genevieve est toujours… Genevieve, mais elle aussi, dans son genre, reste drôle et attachante.

On a donc toujours plusieurs arcs narratifs, toujours plus ou moins plausibles hein… Spence se mange toutes les merdes du monde et finit à l’hôpital tous les deux épisodes j’ai l’impression, et puis dans le premier épisode, quand il retrouve la mémoire en tombant sur le sol, c’était tellement improbable et à la fois tellement cliché haha.

Et puis toute cette intrigue sur « The Circle », cette secte présente, bien que relativement assez discrète, était pas hyper passionnante… mais soit. Enfin voilà, niveau scénario, ça frôle très souvent la limite du grotesque, mais on passe outre, car la série ne se regarde pas forcément au premier degré, encore faut-il en avoir conscience en tant que spectateur.

Malgré ses défauts, j’ai bien apprécié cette quatrième saison, je ne l’ai pas trouvé spécialement en dessous du reste, les dix épisodes sont passés assez rapidement. Ça se regarde très facilement si l’on rentre un minimum dans le délire. On a pas encore confirmation que la série est renouvelée ou pas… J’espère au moins une cinquième et dernière saison histoire de clôturer tout ça.

A bientôt j’espère, les Maids !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s