Les séries en vrac de Constu #3 : It’s Always Sunny in Philadelphia S12, Unbreakable Kimmy Schmidt S3, Sense8 S2

YO !

Me revoilà avec le #3 des séries en vrac, avec It’s Always Sunny in Philadelphia, Unbreakable Kimmy Schmidt et Sense8, bonne lecture à vous !

It’s Always Sunny in Philadelphia – Saison 12

italwayssunnyinphiladelphias12.jpg

Eh, mon visionnage de la saison 12 d’It’s Always Sunny commence à remonter (Mars pour être précise !). Voilà encore une comédie connue aux US mais pas en France, et pourtant, quelle erreur ! La série est tellement cool ! Je vous renvoie à mon article plus détaillé sur la série. Dans cette saison il me semble me souvenir qu’il y a pas mal de délires parodiques, notamment un qui fait référence à Making a Murderer. Ce n’est pas la meilleure saison ever de la série mais elle continue à fonctionner, même au bout de douze saisons ! Ce court avis, c’est surtout pour vous recommander la série de manière générale, et mon bilan juste en dessous, c’est le bilan de la saison, pas de la série.

Bilan : Sympa mais pas ouffissime

Unbreakable Kimmy Schmidt – Saison 3

unbreakable-kimmy-schmidt-season-3-poster.jpg

De retour avec la pétillante Kimmy pour une troisième saison d’Unbreakable Kimmy Schmidt !

Je ne sais plus trop que penser de cette série. En fait, elle est le cul entre deux chaises. En même temps elle est chouette, et en même temps elle me tape sur le système…
Parce que d’un côté, on a des répliques hyper bien pensées et intelligentes (God bless Tina Fey, co-créatrice et scénariste dont j’avais bien kiffé le boulot sur 30 Rock et donc je viens de finir le bouquin autobiographique Bossypants que je conseille si vous connaissez un tant soit peu la nana en question), répliques qui font souvent écho à l’actu et appuyant là où ça fait mal, et de l’autre, on a des moments un peu neuneu dûs au personnage de Kimmy. En même temps c’est le perso qui est écrit comme ça, et c’est logique, mais je sais pas, elle me saoule maintenant… Pourtant j’aime bien l’actrice Ellie Kemper, c’est bien le perso qui me sort par les trous de nez. A côté de ça on a pourtant un Titus au top (là c’est le contraire, je le trouvais too much au début et maintenant j’l’aime vraiment bien), et Lillian et Jacqueline sont à peu près constantes. Je ne pense pas être au rendez-vous pour la saison 4, vu que je ne poile plus vraiment devant et que je ne suis pas suffisamment attachée à la série. Et puis là maintenant clairement j’dois faire des choix, bien trop de séries dans ce monde !

Bilan : Meeeeeh c’est bof

Sense8 – Saison 2

sense8s2

Sense8, c’était l’une des révélations des créations Netflix de l’année 2015. Pour nous faire patienter avant son retour en mai 2017, un épisode spécial était sorti durant le Noël 2016. J’me suis donc décidée à regarder cette saison 2 ce mois-ci (eh oui enfin une série donc je vais vous parler dont je n’ai pas visionnée la saison il y a 6 mois mais que je viens de finir il y a une heure haha). Mon avis à chaud !

J’avais beaucoup aimé la saison 1, bien qu’il fallait quelques épisodes pour que tout s’installe bien. Mais elle était très novatrice en bien des aspects et l’est toujours ! Notamment grâce aux connexions entre tous les personnages, des décors et une réalisation à couper le souffle.

Malheureusement, cette saison 2 m’a moins transportée. J’ai passé un bon moment sans aucun doute, et je garde un bon ressenti sur la série (car oui, la série est annulée, mais reviendra pour un épisode final de 2h pour boucler l’intrigue à peu près correctement), mais…

Mais pourquouaaaa me direz-vous ? Eh bien quelques trucs m’ont dérangée.

Côté scénario, en fait toute cette partie hallucinations avec Whipsers m’a saoulée en fait. Je ne sais pas trop expliquer pourquoi, je n’accroche pas à ce pan du scénario, ce qui est plutôt gênant parce que c’est quand même une grosse part de l’histoire, surtout en cette saison 2. Ça m’a aussi énervée de voir Will dans le pâté les 3/4 du temps et qu’il faut qu’il prenne des bloquants pour essayer d’être dans un état potable.

J’ai parfois aussi trouvé que la série devenait un peu une parodie d’elle-même sur les bords. Les scènes en mode partouze à 8, on a compris (j’aime les scènes quand ils sont tous ensemble bien sûr mais quand ça vire au roulage de pelle dans tous les sens je trouve ça lassant). Que Sun est une fighteuse (et qui curieusement finit les 3/4 du temps en sous-vêtements dans ses combats), on a compris. Que Kala n’arrive pas à faire son choix entre rester enfermée dans son couple qui ne signifie rien pour elle mais que, vu que c’est l’Inde, c cho de sortir de cette situation et qu’elle veut ken Wolfgang sans être capable de le dire réellement, là aussi, ON A COMPRIS. D’ailleurs j’ai l’impression aussi que le personnage de Kala ne sert qu’à faire la jolie nana par moments, c’en est fatiguant. Encore une fois, c’est mon ressenti, celui que j’ai eu avec cette saison 2. Certaines petites choses qui font que, accumulées, la série perd de son intensité.

Après à côté de ça y a d’autres éléments qui relèvent le niveau : j’adore le trio Lito-Hernando-Daniela et le duo Nomi-Amanita. J’ai aussi bien aimé le nouveau Capheus, qui lui est, j’ai l’impression, plus sérieux alors que celui de la saison 1 était p’tet plus dans le fun avec son Van Damn, mais ça n’empêche qu’il n’en est pas moins intéressant ! Riley a perdu en intérêt elle aussi selon moi, vu qu’elle était reliée au personnage de Will qui était en PLS presque tout du long, néanmoins elle reste un personnage que j’affectionne.

Enfin bref, encore une fois, je pointe du doigt les choses qui m’ont dérangée mais j’ai quand même bien aimé mon visionnage, et la série reste d’une qualité indéniable techniquement parlant, cependant ça n’a pas été le pure love non plus, je l’ai trouvée en dessous de la saison 1… peut-être dû au fait que l’on ne découvre plus les personnages, je ne sais pas. Dans tous les cas j’ai quand même hâte de savoir ce que ce grand final nous réserve car on reste quand même avec un cliffhanger de tarba : maintenant que (presque) tous les personnages sont réunis à Londres (WOLFGANG T OU ???), j’ai envie de voir ce que ça leur fait de se voir en vrai, comment ils vont se venger, tout ça tout ça. M’enfin ça, c’est pas pour tout de suite !

Bilan : Sympa mais pas ouffissime


 

A très vite je l’espère pour une nouvelle review en vrac ! 😀

 

Publicités

2 réflexions sur “Les séries en vrac de Constu #3 : It’s Always Sunny in Philadelphia S12, Unbreakable Kimmy Schmidt S3, Sense8 S2

  1. C’est vrai que la saison 2 de Sense8 était un peu moins intense et que ça a été un peu pénible de voir Will en pls une bonne partie de la saison mais je trouve la série toujours aussi magnifique et elle m’émeut énormément surtout grâce au trio Lito/Hernando/Dani et à Nomi/Amanita. J’ai eu beaucoup de mal à m’habituer au nouveau Capheus mais sur la fin ça allait. En tout cas, heureusement qu’il y aura ce téléfilm de 2h pour conclure la série vu la fin !

    J'aime

    • Oui il y a toujours de l’émotion c’est sûr, on se retrouve sur à peu près tous les points !
      Oui c’était sûr qu’il y aurait quelque chose, surtout pour une série Netflix. Avant que ce soit officiel je me doutais qu’il y aurait une vraie fin et pas un cliffhanger, et encore heureux ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s